Super temps annoncé dans les Pyrénées en cette fin de semaine. De quoi se laisser tenter pour aller faire une virée sur un 3000 avant l'arrivée de l'hiver, non?

Les photos de "Contre-pied au pic Lustou..."

Forts de ces prévisions météo, mon copain Philippe et moi-même décidons d'aller chatouiller le sommet du pic de LUSTOU. 

Lustou__25_

  Petite note laissée sur le cahier dans la cabane (2100m): 

"entre 30 et 50cm de neige! Le LUSTOU attendra!" 

 Récit:

Départ de la rando après le pla de Frédancon, peu avant l'Hospice du Rioumajou en vallée d'Aure (mieux vaut être mort etc...) à 1400m. La neige est déjà là! Oh encore timide mais le LUSTOU est 1600m plus haut et je commence à m'inquiéter de la réussite de notre projet!

Lustou__6_

Nous sommes arrivés ici pépères, tranquilles comme Baptiste.   

Même pas les guêtres dans l'auto tellement on pensait marcher sans souci par cette magnifique journée du 1er novembre...On s'attendait bien à rencontrer un peu de saupoudrage en arrivant au sommet mais là...on s'est fait eu! Et on n'était pas les seuls! Deux randonneurs utilisant le même itinéraire que nous ne s'attendaient manifestement pas à attaquer la saison "raquettes" avant l'heure!

Mais bon, nous y sommes, alors avanti! 

Lustou__11_

Évidemment, plus on grimpe, plus il y a de neige, plus il faut lever les jambes, plus ça tire dans les cuisses et plus ça fatigue...

Lustou__18_

Nous arrivons à la cabane (2100m) en ayant avalé déjà pas mal de poudreuse. Sur le "livre d'or", Danièle et Daniel, passés par ici le dimanche 28 mentionnent un magnifique temps d'automne mais ne font nullement allusion à la neige. Un petit retour en arrière nous remémore qu'il a plu en plaine mardi et mercredi et, qu'en plus, il faisait un tantinet frisquet...ne cherchons pas plus loin...le mauvais temps de la plaine gersoise s'est traduit ici par des chutes de neige abondantes et à faible altitude...ça m'apprendra à ne pas consulter la météo montagne avant de partir!

Lustou__15_

La progression se fait....lentement! Le temps est superbe, le ciel d'un bleu insolent, ça commence à tirer un peu partout dans les cuisses et les mollets...à 2500m nous nous posons sur des rochers pour casser une croûte. Nos compagnons de rando décident de ne pas aller plus loin. nous prenons la même décision...déjà qu'à 4 pour faire la trace c'est pas de la tarte, alors à deux! Il reste entre 400 et 500m avant le sommet. A l'allure où nous progressons cette aventure nous mènerait bien tard avec la fatigue en prime.

La descente n'est pas non plus de tout repos.

Lustou__28_


Lustou__31_