Quelques photos "entre Campana de Cloutou et la Glère"

Je l'attendais depuis un moment ce rendez-vous chez Nathalie à Bagnères de Bigorre. 

Jean-Marc et moi sommes arrivés les premiers, vers 17h 30. Sont arrivés ensuite direct from Bidart Thierry Highpic et Fabienne, sa Dame. Plus tard encore, de sa Lorraine, natale Thierry Eraz, puis de Bordeaux François-Luc Luccio et Mathieu Mateo, et Yann Bip Bip de Lourdes, les frangins Olivier des Antilles et Philippe d'Australie (!) 

A signaler l'arirvée de Thierry Eraz en compagnie d'une gastro qui le laisse pas frais pour la soirée!... 

Nathalie et Valérie ont accueilli tout ce joli monde avec gentillesse et prévenance. 

Et pourquoi donc étaient-ils tous là ces gaillard (es) ? 

Figurez-vous que les dénommés Thierry Highpic et Yann(un autre Yann, de Bordeaux que nous retrouverons plus tard avec son pote Jean-Pierre) ont concocté une sortie hivernale dans les Pyrénées avec, comme apothéose, un réveillon du 1er de l'an au refuge de Campana de Cloutou et y ont invité ceux et celles intéressés par ce projet.

IMGP1883

Garbure

Tout ce joli monde se retrouve autour de la garbure (sauf Thierry!) qui mijote depuis la veille grâce au dévouement de Nathalie. Chacun trouve sa place pour dormir: salon, cuisine, chambre et salle de bain sont investis!

TV006

Squatters!

Le premier jour (vendredi 28/12) consiste à apporter force victuailles au refuge! 

Thierry va beaucoup mieux, le temps est beau, la montée s'effectue sans problème et ceux qui ne connaissent pas l'endroit découvrent l'itinéraire suivi par le GR 10 jusqu'au refuge. Nous ne tardons pas à chausser les raquettes pour faciliter notre approche.

IMGP1854

Le frais matin

IMGP1860

  Nathalie

Le refuge est suffisamment grand pour accueillir une trentaine de personnes. Matelas et couvertures sont à disposition. Un poêle ne demande qu'à être allumé, deux sacs de charbon attendent d'être consummés...

IMGP1877

Le refuge de Campana de Cloutou

Retour à Bagnères chez Nathalie...nous serons trois de plus: Marianne et Igor + un autre Thierry, un pote à Mathieu. En parlant de Mathieu, ce dernier a récupéré la gastro de Thierry et n'est vraiment pas dans son assiette... 

Samedi matin. 

Mathieu ne va pas bien du tout et décide de rentrer à Bordeaux avec Valérie qui ne peut rester avec nous. 

Les autres ont rendez-vous au parking de Tournaboup au-dessus de Barèges pour monter au refuge de la Glère (nous y retrouvons Yann et Jean-Pierre). Dimanche: la Glère / refuge d'Aubert par la brèche de Chaussenque. Lundi: refuge d'Aubert / Campana de Cloutou par la hourquette de Caderole. Mardi: retour à Barèges par la hourquette de Caderole.

IMGP1885

Les "Chasseurs Pyrénéens"!

La montée à la Glère est une large piste tout enneigée. La progression à raquettes ne devrait pas poser de problèmes...pourtant il m'est difficile de mettre un pied devant l'autre...coup de mou dû à la sortie de la veille? Toujours est-il que les 750m de dénivelée me coûtent...

IMGP1900

Le refuge de la Glère

Tandis que mes compagnons s'initient à l'utilisation de l'ARVA et escaladent "la face Nord" du refuge, je chausse les raquettes et m'en vais en reconnaissance du terrain qui nous attend demain. Jambes en coton...je pédale dans la poudreuse à la moindre grimpette et fatigue rapidement. Je ne peux pas affronter la brèche de Chaussenque dans ces conditions: la souffrance va l'emporter sur le plaisir et c'est pas ce que je suis venu chercher...et puis je risque de perturber le groupe. 

Je fais part de mes inquiétudes à Jean-Marc. Il est d'accord pour redescendre, lui-même ne se sentant pas à la hauteur de l'épreuve. Thierry, le copain à Mathieu décide lui aussi de redescendre demain matin.

IMGP1911

Chaleur...pas qu'humaine!

La nuit arrive, la neige tombe, qu'est-ce qu'il fait bon être à l'abri près d'un bon feu. Je suis perturbé par la décision que j'ai prise... 

IMGP1926

Ils disparaissent dans la brume...

Le dimanche matin je me sens en pleine forme à tel point que je suis à deux doigts de revenir sur ma décision de la veille. La sagesse me dit de redescendre... 

Je propose à Jean-Marc de rester à Bagnères ce dimanche et de rejoindre le groupe lundi à Campana de Cloutou avec Nathalie, Marianne et Igor...il préfère rentrer. 

Dimanche soir, à la maison, ma tête est quelque part dans les Pyrénées. Ce n'est jamais facile de renoncer...pourtant le lundi me dira que j'ai bien fait d'écouter Jean-Marc: les premères nausées se déclarent au moment du petit déjeuner! Je n'avalerai rien de la journée ! Traitement de cheval à coup de jus de citron, de tisane et de bouillon de poireau! Efficace puisque le lendemain midi je pourrai partager le repas de belle maman!   

Et de me demander comment j'aurais été pour aller au refuge de Campana de Cloutou!   

Pour la suite du récit, je vous invite à vous rendre ici

C'est la troisième fois que je randonne avec des "MUL". Nous avons effectué une sortie du côté du Visaurin et du pic d'Aspe. Une autre aux pics d'Enfer, par des conditions météo pas évidentes. Je ne garde aucune amertume de cette sortie "amputée", à quoi bon? J'assume pleinement les décisions que je prends. Et je partage complètement le bonheur de mes compagnons. Nous nous retrouverons pour une autre sortie...