Y'a pas que Stevenson !

Il y a René, Marcel et Lionel qui ont parcouru les Cévennes (Sud) non pas avec un âne mais à vélo...

C_vennes__01_

Les "bêtes" sont prêtes...

Jeudi 1er mai, Vedène - Anduze par le pont du Gard

Vedène, proche banlieue d'Avignon: les vélos sont prêts depuis la veille. Nous passons à Avignon pour apporter symboliquement notre soutien aux manifestants du 1er mai. Marcel a failli faire "le coup de poing" avec un type qui l'accuse d'avoir rayé son scooter rutilant !...C'est bon tout ça, la manif, le scooter, autant d'excitation ne peut que nous encourager à aller nous perdre dans les gorges profondes du pays cévenol !

C_vennes__06_

Du pont d'Avignon au pont du Gard...

Objectif de la journée: Anduze, porte des Cévennes.
Itinéraire "mise en jambes" sans grosse difficulté et qui nous amène à traverser la campagne gardoise à travers vignobles et coteaux en longeant le Gardon. Il fait beau, la vie est belle !
Accueil sympathique au camping. La Zoïd est top, René et Marcel font chambre commune dans une D4 3 places qu'ils se partagent sur le vélo...première nuit légèrement perturbée par les mélodies nasales des uns et des autres...

C_vennes__09_

Camping à Anduze

C_vennes__10_

Vendredi 2 mai, Anduze - St André de Valborgne par Mialet

Étape plus courte aujourd'hui. Elle nous rapproche des premières difficultés, entendez par là "les côtes" !...Le détour par  Mialet et le pont des Camisards est un test pour les mollets !

C_vennes__14_

C_vennes__15_

Nous retrouvons la vallée du Gardon à St Jean du Gard. Il a des airs plus "sauvage", engoncé qu'il est dans des gorges étroites. Il nous accompagne jusqu'à Saint André de Valborgne où le camping est fermé!...mais les portes sont ouvertes ! Alors nous y plantons tout de même nos tentes. Le Gardon, en contre bas, fait une excellente salle de bain !

C_vennes__18_

Visite du village, accueil très chaleureux des "locaux" qui poussent des hauts cris lorsque nous leur faisons part de notre intention de monter jusqu'à l'Aigoual le lendemain...ça promet !

Samedi 3 mai, St André de Valborgne - Meyruès par le mont Aigoual

C_vennes__24_

C_vennes__26_

La boulangère de St André de Valborgne

Départ tranquille sur les coups de 10 heures après avoir pris le petit déjeuner sur la terrasse d'un bungalow du camping fantôme. Un petit coucou à la charmante boulangère et c'est parti pour une journée...éprouvante!..1400 m de dénivelée avec des "rampaillons casse-pattes" ! Mais quelle belle journée !

C_vennes__27_

C_vennes__28_

C_vennes__31_

La première difficulté commence aussitôt St André, d'abord tranquillement puis la pente devient de plus en plus raide sur la route du Pompidou. La direction vers le col de Salidès ne fait qu'accentuer les efforts à fournir mais...soyons fous ! L'arrivée à ce premier col est un vrai bonheur, autant pour les yeux que pour une certaine satisfaction personnelle...mais ça redescend de l'autre côté pour mieux remonter ! Et c'est la partie la plus éprouvante qui nous attend...rampaillon de chez rampaillon ! La récompense arrivera après, sur une petite route de crête de toute beauté. Le mont Aigoual n'est pas encore atteint pour autant ! René, notre Richard Virenque (la dope en moins !) nous attend à Cabrillac d'où il nous reste encore 8 Km de montée pour l'Aigoual. Nous partons comme un seul homme et y arriverons disons....un homme après l'autre ! Cuits mais contents ! Nous sommes en haut de l'Aigoual (1567 m) par un des rares jours de beau temps dont il bénéficie ce qui nous permet de jouir d'une vue splendide sur les monts des Cévennes.

C_vennes__32_

C_vennes__36_

Les trois copains à l'Aigoual

La descente sur Meyruès par le col de Perjuret est un vrai régal. L'arrivée au camping un vrai bonheur pour les jambes ! Meyruès est une charmante bourgade où l'on pressent déjà une activité touristique intense.

Dimanche 4 mai, Meyruès - Millau par les gorges de la Jonte

C'est une journée qui nous remettra des efforts de la veille. Nous gagnons Millau via les gorges de la Jonte. Temps superbe, tout comme les gorges...

C_vennes__44_

La petite route qui longe la Jonte est toute indiquée pour la flânerie. D'ailleurs, les vélos s'arrêtent souvent pour admirer un paysage, un village, une curiosité...belle vallée que nous descendons au rythme du "cycliste-contemplatif"...pour atteindre Millau par la rive gauche de la Jonte (la plus belle pour des vélos) sous un soleil qui laissera quelques traces propices au tartinage de biafine !

C_vennes__46_

L'Arcade du Berger

C_vennes__50_

Millau...la ville où Godfrain n'est plus le maire! C'est encore meilleur d'y entrer! Nos tentes se dressent au bord de la Dourbie, rivière que nous remonterons demain. Dégustation de la spécialité locale: le couscous au roquefort! (:lol:)

Lundi 5 mai, Millau - Le Caylar par les gorges de la Dourbie, Nant et La Couvertoirade

C_vennes_2008__55_

Comme prévu, nous remontons les gorges de la Dourbie. Comme prévue le temps s'est gâté...mais il ne pleut pas ! Pas encore car on nous le dira à longueur de journée: c'est le vent de Bordeaux, il pleuvra dans l'après midi...
En attendant, ce temps couvert ne nous empêche pas d'apprécier la beauté du site traversé. Le "roulage" est tranquille car même si nous remontons la vallée, la pente est douce. Il en sera ainsi jusqu'à Nant.

C_vennes_2008__58_

C_vennes_2008__61_

Nant

L'itinéraire initial devait nous mener à St Jean du Bruel mais Marcel a eu un coup de blues et a préféré l'idée d'un pèlerinage à La Couvertoirade...alors va pour La Couvertoirade, on ira camper au Caylar. Nant est en bas, La Couvertoirade est en haut, sur le plateau du Larzac...vous voyez ce que je veux dire ? La pluie tant annoncée n'est toujours pas d'actualité et nous amorçons la grimpette sur le Larzac dans de bonnes conditions: pas de soleil et pas de flotte ! Les nuages accentuent encore le caractère austère du plateau. C'est une ambiance qui me plaît. La lumière et les paysages dégagent une force sauvage.

C_vennes_2008__63_

La Couvertoirade, porte Sud

La Couvertoirade, à cette époque de l'année, n'est pas envahie de cars de touristes mais quelques marchands du temple tiennent boutique ouverte, ce qui nous permet de penser à nos proches avec l'achat de "petits cadeaux qui font plaisir" !

Il fait frais mais toujours pas de pluie. Direction le Caylar pour passer la nuit. A l'entrée du village, un monsieur qui a failli se planter en descendant des marches à vélo nous demande: "D'où venez-vous?", ce qui amène une réponse toute logique: "Vous savez où est le camping?", ce qui, en terme de dialogue atteint des sommets ! Il nous apprend que le dit camping est fermé et nous propose de venir planter les tentes dans son jardin, ce que nous acceptons volontiers.

C_vennes_2008__70_

Hubert et Françoise, nos hôtes du Caylar

Hubert, tel est son nom, nous rencarde à 19 heures pour l'apéro et c'est devant un verre de Chardonnay des plus goûteux que nous échangeons nos expériences de randos cyclistes et pédestres.
Après le repas pris à la pizzéria locale, nous regagnons les tentes sous les premières gouttes et ce n'est qu'une fois bien installés dans nos sacs de couchage que la pluie se met à tomber...toute la nuit !
Au matin il pleuviote toujours. Le temps de faire honneur au petit déjeuner proposé par Hubert et son épouse Françoise la pluie aura cessé et nous prenons la route du cirque de Navacelles sans avoir à passer les tenues de pluie.

Mardi 6 mai, Le Caylar - Ganges (St Bauzille de Putois) par le cirque de Navacelles

Marcel ne connais pas le canyon du Colorado local. Nous nous y rendons en traversant le plateau sous la grisaille qui lui sied si bien.

C_vennes_2008__72_

Rien à dire, le site est toujours aussi majestueux et c'est un vrai plaisir que de se rendre à la Baume Auriol pour surplomber la Vis et le village de Navacelles.

C_vennes_2008__74_

La descente sur Madières est vertigineuse. Elle nous donne l'élan nécessaire pour gagner Ganges, notre étape du jour.
Ganges, camping fermé. Il est ouvert à St Bauzille le Putois à 6 Km de là. Tentes installées, nous avons le choix entre 4 restos pour le repas du soir. Après un parcours du combattant, force est de constater que les 4 restos sont fermés malgré les grands panneaux fléchés partout dans le bourg les indiquant "ouverts"...les boules !

C_vennes_2008__81_

Mais sûrement pas les meilleurs restaurateurs !

Une charmante dame nous propose de nous amener à Ganges. OK, nous reviendrons en taxi. Mais de taxi, à Ganges, après 20 heures, y'en a pas !
Ça  ne nous coupe pas l'appétit pour autant...on verra après ! 22h 30, sortie de Ganges, pouce en l'air...la première voiture s'arrête  ! Deux jeunes "d'origine maghrébine" regagnent leur cité de Montpellier et nous déposent à proximité du camping...y'a de quoi remettre à jour les clichés, non? Et en plus ils respectent les limitations de vitesse, même la nuit ! Merci les gars.

Mercredi 7 mai, St Bauzille le Putois - Uzès

Direction Uzès par Sauve. Le soleil a fait sa réapparition. Belle étape qui sent le retour: demain soir nous serons à Vedène...En attendant jouissons des paysages, des villages, des odeurs et des rencontres.

C_vennes_2008__85_

Sauve

La dernière partie, entre Moussac et Uzès emprunte une route fréquentée par les camions...avant-goût du retour à la civilisation?

Jeudi 8 mai, Uzès - Vedène par Sauve

Dernière étape. Au sortir d'Uzès, après un arrêt au départ de l'aqueduc romain qui mène au pont du Gard puis à Nîmes, une petite route nous embarque dans une campane verte de printemps sous un soleil amical. Marcel en profite pour se tromper et se dirige carrément Nord-Sud au lieu de Sud-Nord...n'aurait-il pas envie de rentrer?

Sans_titre_Fusion_02

C_vennes_2008__96_

Nous traversons des garrigues de chênes verts fleuries d'Aphylantes de Montpellier. Puis arrive les routes un peu plus larges, avec des rond-points, avec des voitures...le fort St André de Villeneuve annonce la proximité d'Avignon, les premières pistes cyclables nous aident à pénétrer dans la ville.

C_vennes_2008__98_

Une bière sur la place du palais des Papes envahie de touristes et c'est le retour à Vedène........et les premiers jets du tour du Gers que nous prévoyons en septembre !

Toutes les photos ICI