Quelques jours devant nous pour aller "traîner" dans nos chères Pyrénées. Christian et moi optons pour un parcours commençant à l'Hospice de Vielha pour arriver à Luchon via le col de Mulleres, le col inférieur de Literole et les lacs du Portillon et d'Espingo.

Notre camarade Jean-Marc n'ayant pu se joindre à nous se propose gentiment pour nous amener à la sortie Sud du tunnel de Vielha, point de départ de notre périple.

2015-08-24_18h51_57

Mercredi 19 août 2015.

IMG_0644Face à nous, la vallée qui mène au col 1300m plus haut... pour aujourd'hui, l'accès au refuge non gardé de Molières suffira amplement.

IMG_0648La progression vers le refuge...

IMG_0656...est aisée

IMG_0656Ce qui se dessine au-delà du refuge nous laisse à penser que... demain est un autre jour!

IMG_0668Le refuge de Molières (2360 m)

IMG_0660Tout neuf! Avec matelas et couvertures!

IMG_0662Le lac en contre-bas du refuge

IMG_0670C'est-y pas le bonheur?

Nous serons 4 à dormir au refuge ce soir là. Un randonneur espagnol et Timo, un Allemand de Toulouse s'exprimant dans un français parfait.

Jeudi 20 août 2015.

IMG_0674Au matin, les dentelles du col sont promesses de difficultés à venir!

IMG_0674Timo nous accompagne

2015-08-24_19h23_44Le col (2930 m)... il suffit d'arriver quelque part dans le cercle rouge!

IMG_0675

IMG_0687Les vieilles ganaches savent se changer en jeunes cabris!

IMG_0679Les efforts sont largement récompensés! Le massif de la Maldeta avec l'Aneto s'offrent à nous... Vu ce qu'il reste du glacier, les générations futures risquent de ne découvrir qu'un désert minéral...

IMG_0682Un saut sur le tuc de Mulleres tout proche (3010 m) d'où on découvre...

IMG_0683... l'alignement des lacs à l'Est...

IMG_0686... le pic de Sauvegarde et le pic de la Mine encadrant le port de Venasque au NO

IMG_0691Puis c'est la longue descente vers l'hospice de Venasque.

IMG_0691Lac supérieur de l'Escaleta

IMG_0690Arrêt buvette!

IMG_0694Le Plan dels Aigualluts

IMG_0695Nous retrouvons l'Aneto

IMG_0699Trou du Toro (2020 m), là où les torrents disparaissent pour donner naissance à la Garonne dans le val d'Aran.

À la Besurta, extrémité SE de la piste carossable qui traverse la vallée de Venasque, une navette arrive à point nommé pour nous transporter jusqu'au parking de l'hospice de Venasque, point de départ pour accéder au vall de Remune. Nous économisons 1h 30 de marche pas très intéressante.

IMG_0702

IMG_0702En remontant le vall de remune à la recherche d'un endroit de bivouac

IMG_0702Dame marmotte nous indique...

IMG_0706... un gazon à 2210m avec salle de bain!

IMG_0707

IMG_0708Nouilles chinoises et soupe en poudre... Huummm...

IMG_0710Dodo sous la Forca de Remune quelques 730 m plus haut

Vendredi 21 août 2015

IMG_0713Au matin du 3ème jour le double sommet de la Forca de Remune est toujours là! Nous passerons son côté Sud au portal de Remune dans 2h / 2h 30 si tout va bien.

IMG_0714

IMG_0716En direction du portal de Remune

IMG_0716À gauche le Pico de Remune, à droite la Forca de Remune

IMG_0718

IMG_0718

IMG_0719Le large col est entre les deux pics... Après lo malh, un aute malh, un aute malh, un aute malh... La pointe de Literole, le pico Aroyo, le Perdiguero (3220 m), les Crabioules pointent leur nez au-dessus du col inférieur de Literole (2980 m) que nous sommes amenés à franchir également.

IMG_0721Le lac de Literole

IMG_0721Le névé du col ne pose pas de problème... par contre, la moraine (pour ne pas dire "la poussière"!) demande patience et attention. Les 50 derniers mètres sont interminables!

IMG_0721Un coup d'oeil en arrière vers le portal de remune

IMG_0722Le col franchi, c'est le retour en France et la descente sur le lac du Portillon

IMG_0724Le barrage et le refuge du Portillon

IMG_0729Pointe de Literole et Pico Royo

IMG_0725Pique-nique au refuge au cours duquel nous prenons la décision d'aller bivouquer au lac d'Espingo, 650 m plus bas.

IMG_0733Lacs de Saussat et d'Espingo. En passant par là, on pense inévitablement à Michel Maffrand et à Nadau:

IMG_0743Un p'tit coin d'paradis...

IMG_0742Après le bain...

IMG_0746... l'apéro!

IMG_0746Le refuge d'Espingo

IMG_0748

Samedi 22 août

IMG_0750Petit déjeuner au soleil levant et départ pour la dernière étape.

IMG_0754À 300 m du refuge nous rejoignons le GR 10 qui surplombe le lac pyrénéen en deux lettres des mots croisés

IMG_0755

IMG_0756La descente sur Super Bagnères ne présente aucune difficulté, sinon un regain d'attention sur certaines portions délicates du sentier entre le col de la Coume de Bourg et Super Bagnères.

IMG_0757Au col de la Coume de Bourg

 

IMG_0759Ciel chargé sur le Maupas

IMG_0758Super Bagnères

IMG_0759Arrivée à Super Bagnères 12h 25, dernier départ des oeufs pour Luchon, 12h 30... quel timing!

IMG_0761Nous évitons ainsi la fastidieuse descente du GR 10 (1000 m de dénivelées négative environ). Un bus nous amène à Montréjeau où Chanda et Devy se font un plaisir de nous récupérer.

Bilan: beau parcours qui flirte avec les 3000 du Luchonnais.

D'autres photos ICI

PUB amicale:

En parlant de 3000, je vous invite à consulter le blog de Ludo qui nous fait partager de belle manière sa dernière sortie sur les 3000 Ariégeois:

Enchainement de tous les 3000 Ariégeois à la journée

Trop fort ce Ludo! super 1