Jour 1 - Vedène / St Ferréol Trente Pas (86 km).

Cette année un élément fort du groupe est absent. Marcel n'est pas avec nous. Des soucis familiaux le retiennent dans sa Lorraine natale. Il est à parier que ses chants et ses sifflements nous manqueront chaque matin dans les sanitaires des campings que nous visiterons...

Jean-Jacques, lui, est bien là. Et c'est un trio qui se met en route ce mercredi 23 mai au départ de Vedène pour un périple en Drôme provençale et en Vercors.

P1000784 A5

Bon, OK, le slogan est déjà pris...

P1000784 A5

À l'instar de Sylvain Tesson, nous l'avons trouvé, notre chemin noir!

Nous traversons les vignobles des Côtes du Rhône par une météo clémente.

P1000786 A5

Arrêt pique-nique à l'étang de Bel Air

Au sortir de Mirabel aux Baronnies noud remontons le Rieu Sec pour contourner la Garde Grosse par la droite. Première difficulté de la balade. 300m de dénivelé agrémentés de quelques "rampaillons" sévères, histoire de tester cuisses et mollets et... VAE (Vélo à Assistance Électrique)!
Pour la première fois votre serviteur teste une randonnée cycliste en Vélo à Assistance Electrique. Les discussions vont bon train sur l'utilisation d'un tel matériel: vélo nucléaire? Mobylette?

P1000789

P1000790

 P1000792

Premières impressions à propos du VAE: il faut s'adapter à une autre façon de pédaler... Comme son nom l'indique, le moteur est une assistance au pédalage dans des situations qui l'exigent. Pour optimiser l'autonomie de la batterie il est conseillé de ne pas l'utiliser quand le profil de la route permet d'utiliser les 8 vitesses dont je dispose à la seule force des jambes. Dans les pentes, le grand pignon de la cassette a ses limites... Inévitablement je suis amené à utiliser l'assistance à partir d'un certain pourcentage (5/6%) et, dans ces conditions, il est clair que grimper devient bien confortable! 

P1000793 A5

P1000793 A5

En tout cas, le VAE ne protège pas de la pluie et c'est sous la flotte que nous arrivons au camping du Pilat à St Ferréol Trente Pas. La saison n'a pas commencé et le tenancier nous informe qu'il n'assure pas de restauration en soirée. Heureusement, nous avons le bonheur de rencontrer un propriétaire des plus aimables qui nous fera manger ce soir et qui nous loue un mobil-home pour la nuit... 

P1000795 A5

 P1000795 A5

L'installation au camping.

Jour 2 - St Ferréol / La Clastre (62 km) (près de Mirabel aux Baronnies)

2 cols au programme aujourd'hui. La météo semble nous être favorable.

P1000796

WP_20180524_09_50_10_Pro

WP_20180524_09_50_42_Pro

Et d'un!

P1000800

WP_20180524_11_10_14_Pro

P1000802

Et de deux!

P1000804

P1000805

Rencontre à St Nazaire le Désert

P1000808 A5

C'est où qu'on va?

P1000808 A5

Petit bonheur...

 P1000806

P1000807

La clémence du temps nous permet d'apprécier des paysages superbes et sauvages

P1000811

WP_20180524_17_50_59_Pro

P1000813

Destination du jour: La Clastre où Chantal et René, deux amis de "notre" René, laissent à notre disposition leur maison qu'ils ont temporairement abandonnée pour aller se dorer la pilule en Crête! Avec la clé nous découvrons le breuvage de bienvenue que j'appelle sobrement "citronnade" mais que d'aucuns baptiseraient anisade, voire pastis!... Belle occasion pour porter un toast à Chantal et René!

Jour 3 - La Clastre / Pont en Royans (80km)

Étape de transition avant d'attaquer les gorges de la Bourne qui nous mèneront, demain, à Villard de Lans. 

P1000815

P1000817

Pique-nique à Peyrus

P1000818 A5

 La Bourne à St Nazaire en Royans

Chaude journée! Est-ce la cause de cette impression bizarre où un faux plat montant de rien du tout m'oblige à utiliser l'assistance électrique? Jean-Jacques et René semblent eux aussi "scotchés" au bitume alors que le profil apparaît plat comme une limande. Encore un de ces mystères dû à des forces telluriques dont au sujet desquelles on ne sait pas grand chose mais qui sont les bienvenues pour expliquer l'inexpliquable!

P1000818 A5

 Au camping de Pont en Royans

P1000818 A5

Pont en Royans et ses maisons suspendues, preuve de l'ingéniosité des occupants des lieux pour faire leur place dans cette montagne où un étroit passage permet d'accéder au plateau du Vercors.

P1000818 A5

Promenade le long de la Bourne. Objectif: ravioles!


Jour 4 - Pont en Royans / Villard de Lans (26 km)

26 km, oui mais 26 km de montée! Les 5 premiers km se montent facilement sans l'assistance. Puis la pente s'accentue et, suivant le profil de la route, je ferai appel à la fée électricité... mes camarades monteront "tranquilou" en utilisant le jeu des triples plateaux et des pignons arrières. Il y a des moments où j'aurais bien envie d'être sur mon Lapierre... ceci dit, l'arivée à Villard se fait sans souffrance et c'est bien l'objet des VAE...

WP_20180526_09_32_21_Pro

P1000823

 WP_20180526_09_37_24_Pro

 WP_20180527_10_25_50_Pro

 Les gorges de la Bourne

La température a bien chuté par rapport à hier. La pluie menace à Villard. En soirée l'orage nous tourne autour. Les prévisions météo pour les jours à venir ne sont pas top...

P1000824

Le camping à Villard de Lans


Jour 5 - Villard de Lans / St Agnan (33 km)

P1000827

Le "p'tit déje" et en route!

Étape courte pour nous rendre chez notre premier "Warmshowers" du périple. Jean-Philippe nous attend à St Agnan, juste avant le col de Rousset qui nous attend le lendemain.

P1000828

P1000829

P1000830

Nous redescendons les gorges de la Bourne sur 7 km environ pour prendre la direction de La Chapelle en Vercors. Jean-Philippe nous dira avoir raté la route qui, au départ de Villard, passe sur le plateau du Vercors via le Bois Barbu et, par la même occasion, un panorama exceptionnel... encore fallait-il le savoir!
Après avoir démarré dans la brume, nous atteignons St Julien en Vercors sous un soleil qui laisse présager des orages possibles en fin de journée. 

P1000833 A5

Une petite route ombragée invite à longer la Vernaison, petite rivière qui passe à St Agnan. Pique-nique à l'ombre en compagnie d'un jeune et sympathique motard et d'un chien joueur... il fait lourd... le ciel est bien noir devant nous. Il est temps de remonter sur nos machines pour gagner le lieu dit "le Collet" pour trouver abri dans la maison de Jean-Philippe.

P1000834

WP_20180527_15_24_37_Pro

14h 30, les vélos à peine rentrés dans la grange, boum badaboum et mur de pluie! Timing nickel chrome!
Nous faisons connaissance avec Jean-Philippe et sa charmante épouse. Nous disposons d'une ancienne salle de bal pour installer nos sacs de couchage, de quoi prendre ses aises sans problème!

P1000836 A5

P1000836 A5

Après le départ de Madame pour Grenoble (où nos hôtes habitent une partie de l'année), repas partagé en compagnie du Secrétaire général de la Fédération Française de la Course d'Orientation (FFCO) en la personne de Jean-Philippe lui-même. Inutile de dire qu'il connaît le plateau du Vercors comme sa poche!


Jour 6 - St Agnan / Die (40 km)

Courte étape également avec l'ascension du col de Rousset. 450 m de dénivelé pour trouver l'entrée du tunnel, belle montée, régulière pour mes deux camarades. Bon test pour le VAE... je confirme, c'est "confort"!

P1000837 A5

Sans titre-Fusion-01

Arrivée au col de Rousset

La montée s'est effectuée avec une couverture nuageuse bienvenue pour de tels efforts. Le tunnel franchi, la brume se déchire et nous permet une vue saisissante sur les lacets qui vont nous emmener vers Die.

WP_20180528_09_17_56_Pro

WP_20180528_09_18_15_Pro

P1000841

P1000842

Dès la sortie du tunnel ce ne sera pratiquement que de la descente pour aller à Die. Polaire légère et coupe-vent de rigueur! Le fond de l'air est particulièrement frais, tirant sur le froid!

À Die nous attend Joël contacté lui aussi par "Warmshowers". Auparavant, petite halte au Syndicat d'Initiative où nous prenons les renseignements utiles à la visite de la ville.

Sans titre-Fusion-02

L'effet "Clairette" sans doute!

Avant de nous lancer dans la visite de la ville nous contactons Joël pour pouvoir déposer nos sacoches. Corinne, son épouse, nous conduit à leur "cabanon" de jardin où nous pourrons passer la nuit.

P1000843 A5

P1000843 A5

Le dit "cabanon" est situé à environ 2 km du centre bourg sur un terrain occupé par un magnifique potager que Corinne et Joël partagent et entretiennent avec deux autres amis.

P1000843 A5

Corinne sort de ses sacoches 3 canettes de bière atisanale en guise de bienvenue. Geste élégant qui permet d'ouvrir un appétit qui ne demande qu'à être satisfait...

P1000843 A5

... Aussi, nous vous recommandons sans détour le petit resto Bio à la commune libre de St Marcel, près du viaduc.

Enchantés par l'accueil et la gentillesse de nos hôtes, nous invitons ces derniers à partager notre repas du soir au cabanon. Autrement dit, nous les invitons chez eux!

WP_20180528_20_18_50_Pro

P1000846 A5

Corinne et Joël

Belle soirée, belle rencontre avec "ces deux là" qui s'en retourneront dans leur foyer sous une pluie battante! Rendez-vous est pris pour le petit déjeuner demain matin, chez eux, à Die.


Jour 7 - Die / Sahune (71 km)

 

P1000846

Les adieux

En route vers notre 3ème hébergement "Warmshowers"! Pour y parvenir nous allons traverser, aux dires de Corinne, des paysages de toute beauté.

P1000849

Nous longeons tout d'abord la Drôme dans la brume

P1000851

Rencontre insolite

P1000853

Sans titre-Fusion-01

À Luc en Diois nous quittons la vallée de la Drôme pour nous diriger vers le col de Prémol et La Motte Chalencon. Corinne n'a pas menti. Du col à la vallée de l'Oule puis la vallée de l'Eygues nous en prenons plein les yeux mais, tout comme dans la descente du col de Rousset, polaire et coupe-vent de rigueur!

P1000858

La Charce, au bord de l'Oule

P1000857

Le site du Serre de l’Âne: la falaise a enregistré en continu l'histoire de notre planète durant 5 millions d'années, ce qui représente un témoignage extraordinaire. Il marque l’articulation entre deux périodes géologiques : le Valanginien (-140 à -134 millions d'années) et le Hauterivien (-134 à -117 millions d’années).

P1000859

 La brume cède la place à une chaleur lourde...

P1000862

P1000865

P1000866 A5

En descendant l'Oule

P1000866 A5

Sahune, dans la vallée de l'Eygues, terminus de la journée. 

Attablés à la terrasse de l'unique estaminet, nous sommes apostrophés par un jeune gars: "Y'en aurait pas un parmi vous qui s'appelle Lionel?". Bingo! C'est Vincent, notre hébergeur du jour. "Bon, ça vous dit de venir voir les gypaètes dans les falaises? Je dois y rejoindre des copains. Apéro garanti à la cabane et pique-nique au retour à la maison! Vous en faites pas, j'ai tout prévu, je vous ai fait un quiche." Quelle entrée en matière! Et que oui, que ça nous dit de l'accompagner pour observer les vautours dans la montagne!

WP_20180529_19_36_32_Pro

P1000868

La cabane de l'association "Vautours en Baronnies"

 

Le 6 mai 2018, 2 jeunes Gypaètes barbus (appelés "casseurs d'os" dans nos Pyrénées) nés en captivité dans un centre d’élevage spécialisé, ont été déposés sur un nid artificiel aménagé pour l’occasion par l'association "Vautours en Baronnies". Ils font l’objet d’une surveillance permanente, jusqu’à leur envol. L'un d'eux a quitté le nid, l'autre ne devrait pas tarder. Vincent et ses potes le surveillent, le nourrissent et espèrent assister à son envol prochain. C'est dans le cadre de cette observation que nous nous retrouvons embarqués par Vincent à la cabane de l'association d'où nous pouvons observer le jeune gypaète à la jumelle ainsi que des vautours fauves et leurs nichoirs.
Curieusement, des éclairs zèbrent le ciel autour de nous, des grondements roulent aux quatre points cardinaux mais nous sommes épargnés sur ce bout de falaise où est implantée la cabane.

P1000868 A5

P1000875

P1000876 A5

Et tout ça finit devant un plat de pâtes!

Nous avons rajeuni de 30 ans au milieu de cette jeunesse pleine de vie. Bel esprit, belle ambiance sur fond de "Pink Floyd" (notre génération, quoi!). Nous n'avons ressenti aucune barrière des âges... nous étions eux, ils étaient nous... ça peut sembler bizarre la façon dont je le traduis, pourtant c'est bien l'esprit de nos trente ans que nous retrouvions dans cet appartement de Sahune. Vincent et ses potes, de jeunes gens très fréquentables! Et à fréquenter absolument!

Jean-Philippe, Corinne, Joël, Vincent et ses potes, que de belles rencontres et de beaux moments! Sans doute serons-nous amenés à ne jamais nous revoir, c'est pas grave... ces moments ont existés et c'est bien là l'essentiel. Un grand merci à eux tous.

Bien, il nous reste deux jours de flânerie vélocipédique dans le parc naturel des Baronnies. Les prévisions météo nous incitent à abréger notre périple et nous prenons la direction de Nyons pour, ensuite, plonger plein Sud sur Vedène, la ville de notre départ.
L'option prise est la bonne... nous rentrons sous la flotte! Il a plu toute la journée!
Le lendemain, de mon Gers presque natal, j'appelle René pour lui faire part de mon retour à la maison. "Nous avons pris la bonne option" me dit-il. "Je suis allongé sur le canapé, les Pink Floyd tournent en boucle sur ma chaîne et dehors... il tombe des cordes!".

CQFD...

Et, ma foi, je ne pouvais pas terminer ce récit sans cette petite fleur: