Ça leur démangeait à Maryse et à Didier de remettre le pied à l'étrier! 100 bornes... on peut s'échapper dans un rayon de 100 km! Un vrai bonheur pour des cyclotouristes en manque! Et pas besoin d'en dire plus pour que mon Lionel soit de l'aventure!

On s'est contenté de 50 bornes avec nos nucléaires machines.

Une sortie vélo en compagnie de Rose-Marie, Serge, Pierrot et nos deux "petits nouveaux gersois" Catherine et Patrick et c'est une "Horde Sauvage" (pas si sauvage!) qui s'en est allée ce mercredi écumer les petites routes entre Gimone et Arratz. 
Après cette période d'immobilisme ponctuée par des sortie limitées en distance et en temps avec "ausweiss" en bonne et due forme en poche, cette "chevauchée" par monts et par vaux dans un décors que ne renierait pas John Ford est comme une délivrance.

DSC02338

Belle journée ensoleillée à apprécier pleinement avant l'arrivée de la canicule et de ses 40°C de l'été qui se profile.

Point de départ: Castelnau Barbarens.
Destination: tout droit...

Sur les crêtes de Monument Valley des collines castelnausiennes les Pyrénées s'offrent à nous, du pic de Saint Barthélémy à l'Est au pic d'Anie à l'Ouest. Un régal pour les yeux!

DSC02341

La montée sur Lartigue

Lartigue et la belle descente sur Red Rock Canyon la vallée de la Lauze pour ceux qui connaissent. Superbe petite route qui longe la Lauze, rivière encadrée par ses deux grandes soeurs, la Gimone et l'Arratz. Devant nous, les pics des Montagnes Rocheuses pyrénéens encore enneigés. Nous quittons la vallée pour attaquer un "rampaillon" qui nous mène à Simorre et à son église fortifiée.
Mais bon, qu'est-ce qu'un "rampaillon" à l'heure des VAE?

DSC02342

Pause dans la vallée de la Lauze

DSC02343

Simorre et son église fortifiée

Le saloon du "Bouche à Oreilles" a ses portes fermées au centre du village. Pas de petit café ou de demi bien frais sur la terrasse du bistrot... Pourtant, ça nous aurait réconforté avant d'attaquer la côte de Savehearth Sauveterre. Parce qu'un vélo nucléaire, c'est bien, mais faut pédaler quand même! C'est pas une mobylette!

20200520_123444

En haut de la côte de sauveterre

Pic-nic à Pel'fig comme diraient nos camarades du Ritou... L'aire ombragée de Pellefigue est toute indiquée pour le petit vin blanc de Sarragachies que Maryse tient au frais dans ses sacoches. Et, frais, il l'est le bougre!

DSC02344

DSC02345

Sur l'aire de Pellefigue

Au moment du café, Pierrot, très en verve, nous raconte l'histoire de Jules Védrine, héros de l'aviation naissante au début du XXème siècle. Pourquoi Védrine? Sans doute que l'ami Pierrot avait envie de se sentir pousser des ailes pour éviter de pédaler sur le chemin du retour (?) Toujours est-il qu'un public attentif s'est trouvé captivé par l'histoire de cet homme racontée par un de ses admirateurs. Et, comme d'habitude avec Pierrot, tout fini par des chansons:

Lo Peirot

 

Cançon de Vedrina cantat per Claudi Martí

Après cet intermède culturel il nous a fallu reprendre la route. Puisque l'après-midi s'annonce sous le signe de la culture, allons présenter à nos amis Catherine et Patrick Le "Land Art" "L’Art du Terroir" de Teruhisa Suzuki dans la forêt de Saint Elix.

DSC02347

La descente vers Saint Élix

DSC02349

  3 filles sous Kazé: Catherine, Maryse et Rose-Marie

Les moustiques ont eu raison de notre présence en ce lieu ombragé et humide et c'est en se grattant les mollets que la joyeuse équipée met le cap su Castelnau.

Pour un bon déconfinage, ce fut un bon déconfinage...