Photos "De Nistos Cap Nestès au Montious"

DSC01200

Arrivée à Nistos Cap Nestes (1550m) à 8h. Vous vous êtes bien comportés, les MUL, pas de chahut dans le sac à dos ! Direction le col de Sonères (1685m)où j’ouvrirai tout grand mon sac pour libérer vos esprits…la contraction « Troll » (pas ceux qui font peur à Peyo, les vrais, les lutins de la mythologie scandinave !) et « MUL » pourrait donner « Trul », non ?

DSC01204_1

A peine entr’ouvert, c’est la bousculade. Vous aviez vraiment envie de sortir humer l’air des Pyrénées. Peyo et Aleuh, gentlemen parmi les gentlemen, organisent la sortie pour laisser passer les filles en premier. Sophie, Gigi, Flo et Manou s’échappent et s’élèvent en un tourbillon parfumé dans l’air frais et limpide. C’est l’affolement, du Pic du Midi jusqu’à la Maladeta, ils sont tous là : l’Arbizon, le Néouvielle, le pic Long, le Mont Perdu, les Posets et le roi Aneto. Tous bien présents et bien visibles en cette matinée ensoleillée. Flo veut entraîner ses copines vers le Mont Perdu, je dois user de toute ma persuasion pour lui dire qu’il est bien loin el Monte Perdido et qu’elle risquerait de s’y perdre elle aussi.

pano

Les autres filles préfèrent attendre la sortie des garçons qui s’attardent sur les casse-dalles que j’ai préparés pour ces deux jours ! Enfin, tout le monde est dehors et, d’un commun accord, les Truls que j’ai emmenés nous accompagneront, mon pote Jean-Marc et moi, sans chercher à n’en faire qu’à leur tête ( ?).
Le bivouac est prévu sur le pic du Lion, au-dessus du lac de Bareilles. Avant d’en arriver là il nous faut suivre les crêtes d’Arrouye et de Montaut pour atteindre la montagne d’Areng.

DSC01218

La progression s’effectue avec, en fond de décors, le panorama évoqué plus haut. Les esprits des Mul virevoltent de ci, de là et nous apportent des nouvelles de la vallée d’Ardengost qui se dévoile juste en contre-bas.
Casse croûte sur le pic d’Areng (2079m).

DSC01214_2

De ce point de vue nous embrassons d’un seul regard le périple que nous nous sommes fixés pour ces deux jours. Je conseillerai volontiers cette balade aux personnes qui n’ont jamais mis les pieds dans les Pyrénées.

DSC01216

C’est un belvédère parmi les plus beaux de ce coin de la chaîne.
La montagne du Pin (2001m), le sommet du Templa (2121m) nous rapproche du lac de Bareilles dont le miroir nous sert de point de mire depuis un bon moment déjà. Big Cactus, Car mor Dearg et Jérôme plongent dans la vallée afin d’aller faire trempette.

DSC01222

Nous les récupérons au col de Pierrefite d’où nous attaquons la crête de Téchouède qui nous amènera sur le pic du Lion (2102m). Balcon superbe sur la Maladeta et l’Aneto. Il est 19h et, aidés des Truls, nous essayons de repérer et de nommer tous les 3000 qui nous font face.

DSC01226

Nous regrettons l’absence de Highpictv qui, par pure raison humanitaire, a profité de ce week-end de l’Ascension pour aller se retirer et prier à Lourdes, 4 jours durant, pour la sauvegarde des âmes des MUL…grâce lui en soit rendue. Sa connaissance des moindres recoins de la chaîne nous aurait été fort utile.
Je ne sais pas si un Trul, ça dort, toujours est-il que Jean-Marc et moi avons passé une nuit paisible, bercés par un vent léger et les effluves odorantes de la flore environnante.

DSC01238

Au matin le soleil rouge nous indique la direction du Montious (2171m) par le sommet du Tech (2138m). Les Truls sont déjà à la fête et partent en éclaireurs. Vue sur la vallée du Louron et, par-delà, St Lary et le Plat d’Adet. Au fond les murailles de Barroude que j’espère longer cet été début juillet lors de ma traversée.

DSC01248

Un cairn bâti par des « compagnons randonneurs » nous indique le sommet. Encore une fois, le plaisir des yeux. Face à nous les crêtes par lesquelles nous sommes venus hier et que nous devrons emprunter pour le retour. Mais avant, nous indiquons aux Truls la descente vers le lac de Bareille (1765m) et la remontée vers le mont Né (2147m). Fabrice préfère la descente par un couloir « délicat »…à son aise. Gigi ne veut pas le laisser partir seul et rallie à sa cause Moustic (qui n’a pas froid aux yeux !) et Ambrose Chapelle. Rendez-vous est pris au col de Pierrefite que nous devons franchir à nouveau.

DSC01257

Beaucoup de pêcheurs au lac. Nous avions aperçu leurs tentes du pic du Lion. Curieusement, nous n’avons rencontré personne durant tout notre périple par ce temps propice aux découvertes de la montagne.
Nous retrouvons nos Truls dissidents au col de Pierrefite…pas tous. Ambrose Chapelle manque à l’appel. Tous les Truls présents partent à sa recherche dans tous les coins de la montagne…Nous attaquons le mont Né sans lui…
La brume nous attend au sommet. Par rapport à hier, le plafond bas masque le panorama pic du Midi/Aneto. Au sommet du mont Né deux randonneurs se désolent du manque de visibilité. Nous espérons pour eux que cette brume matinale se désagrègera avec la chaleur de midi.

Nistos_Bareille__34_

Le poteau en bois indiquant le sommet a été emporté par la tempête. Avec l’aide des Truls nous le remettons en place.
Et puis c’est le chemin du retour. Les Truls sont tout guillerets d’avoir fait connaissance avec ces Pyrénées légendaires. A la cabane d’Ilhet je les replace précautionneusement dans mon sac à dos pour les renvoyer dans leurs foyers, maintenant, via Internet.

Nistos_Bareille__12_

Ce fut un week-end très agréable.