Faire découvrir les Pyrénées à un ami qui ne les connaît pas (ou si peu), c'est pas gagné! 430 km du Pays Basque au Pays Catalan! Vaste terrain de jeu qui s'offre à nous! D'autant que deux jours, c'est limite pour envisager une traversée!

Alors, allons au plus près et, de préférence, ailleurs qu'à Gavarnie ou Cauterets! Nous jetons notre dévolu sur le lac de Clarabide, au-dessus du lac de Pouchergues, derrière les Gourgs Blancs pour ceux qui connaissent les hauts espaces du fin fond de la vallée du Louron.

60 ans après

Deux amis de 60 ans!

DSC00633

Mon ami Jean-Jacques, Lorrain, pyrénéiste en devenir!

DSC00632

Au départ de Pont du Prat (1260m), à Tramezaygues, le sentier s'élève rapidement pour surplomber les gorges de Clarabide.

DSC00634

À 1690m apparaît le refuge de la Soula et les bâtiments de la SHEM (Société Hydroélectrique du Midi), desservis par deux téléphériques successifs qui les relient à l'usine hydroélectrique de Tramesaygues, au Pont du Prat.

DSC00636

Le bâtiment qui servait au logement du personnel a été tranformé en refuge de montagne.

DSC00635

Impeccable pour y pique-niquer!

DSC00637

À l'Est, direction le lac de Caillauas

DSC00638

Nous partons vers le Sud en direction du lac de Pouchergues et plus précisément de la cabane de Prat-Cazeneuve où nous envisageons de passer la nuit.

DSC00640

Devant nous, une partie des "3000" du Luchonnais

DSC00642

De ressaut en ressaut nous progressons sous un chaud soleil

DSC00643

Derrière nous, la vallée qui descend vers la Soula

DSC00645

Jean-Jacques s'initie aux joies de la grimpe!

DSC00647

Lac de Pouchergues et l'itinéraire que nous devrons effectuer le lendemain

DSC00648

La cabane de Prat-Cazeneuve (2045m)

10 matelas... Nous y arrivons vers 16h et grand bien nous en a pris car 1h plus tard la cabane est pleine! Et des randonneurs y plantent leurs tentes tout autour!
Je ne m'attendais pas à voir autant de monde à cet endroit. La plupart des randonneurs effectuent la "HRP" (Haute Route Pyrénéenne) que j'ai eu le plaisir de parcourir dans les deux sens (voir ICI). Pouchergues est un passage "obligé" pour accéder au lac du Portillon et au col inférieur de Littérole (ou en revenir!)

DSC00649

Le beau temps en montagne peut très vite changer en fin d'après-midi!

DSC00651

Quelques compagnons de cabane

DSC00652

Casse-croûte au sec

Après une nuit des plus sereine (zéro ronflement!) et un copieux p'tit déj, nous partons à l'assaut du lac de Clarabide. La journée s'annonce belle... et longue!

DSC00659

Le port d'Aigues Tortes et le Bachimania à sa droite (pic Schrader 3091m)

DSC00660

Reflet dans le lac de Pouchergues

D'abord longer le lac de Pouchergues sur sa rive droite par des éboulements rocheux, ensuite gravir une pente caillouteuse à souhait... à la vue de la montée, nul doute que la descente sera "hard"...

DSC00660

Et, après un dernier effort...

DSC00662

... Jean-Jacques laisse éclater sa joie!

DSC00667

Le lac de Clarabide et ses "icebergs"!

Du lac de Clarabide (en haut) au lac de Pouchergues (tout en bas!)

DSC00662

DSC00670

DSC00670

Elle ne roulera pas jusqu'au lac de Pouchergues!!

Pour le retour nous choisissons de faire une petite visite au lac de Caillauas, histoire de ne pas passer par le même itinéraire qu'à l'aller.

DSC00672

La descente, comme pressentie lors de la montée, s'avère pour le moins pas très confortable...

DSC00673

Cascades-déversoir du lac de Clarabide

DSC00674

Des cailloux partout!

DSC00676

DSC00677

le sentier, en balcon,...

DSC00678

... passe pile poil à l'aplomb de la Soula

DSC00680

Le lac de Caillauas, porte des "3000" du Luchonnais

DSC00682

De retour à la Soula, l'orage menace et, après cette longue journée, nos jambes réclament une pause. Nous décidons alors de passer la nuit au refuge. Nous rentrerons tranquillement dans le Gers demain...

DSC00685

DSC00688

Deux jours à "crapahuter" dans ce coin magnifique des Pyrénées. "Un beau cadeau" me confie Jean-Jacques.