Marcher tant qu'on est vivant

Lisbonne

Après un vol sans histoire nous amenant à Lisbonne sur les coups de 21h, nous rejoignons en taxi l'appart-hôtel réservé dans le quartier de Beato.

Beato

Beato (Capture Google Earth)

Super! Un resto nous tend les bras au pied de l'appart!

DSC00883

Bacalhau de rigueur!

DSC00928

L'Alfama

J'avais repéré sur Internet une asociation "Lisbonne, Âme et Secrets" qui se propose de faire entrevoir le coeur de la vie lisboète avec le concours de guides francophones. Qui plus est, les groupes ne dépassent jamais 8 personnes et la découverte se fait loin des itinéraires convenus et des discours stéréotypés.
Rendez-vous a été pris le dimanche matin 9h 30 place Rossio.

DSC00890

Vincent, notre accompagnateur

Nous avions pris la précaution d'aller étudier les panneaux d'arrêts de bus la veille au soir en sortant du resto! Le 728 nous amène tout droit au lieu de rendez-vous.
Vincent, jeune Français habitant Lisbonne depuis plus de trois ans, nous fait découvrir les quartiers de Mouraria et de l'Alfama. Grâce à lui nous prenons rapidement des repères qui nous seront fort utiles pour nos futurs périples dans la ville.

DSC00895

DSC00896

Nous sommes 8 à écouter avec curiosité Vincent nous conter l'histoire de la ville, ses titres de gloire avec ses aventuriers du nouveau monde et ses malheurs avec tremblements de terre et incendies. Tout en déambulant de placettes en ruelles, Vincent nous fait part de son ressenti de la ville actuelle. Ces 3 dernières années, dit-il, la ville a vu un "boum" touristique auquel elle ne s'attendait pas. Ce qui explique sans doute des rues où stagnent des ordures qui tardent à être ramassées, faute d'infrastructures adaptées.

DSC00902

DSC00897

Autre conséquence fâcheuse de ce développement touristique: la spéculation immobilière. Regardez la première photo. À gauche l'immeuble avec le linge qui pend aux fenêtres, immeuble habité par des Lisboètes issus du peuple. En face, le ravalement de façade ne tolère pas le linge! Et si vous voyiez la restauration plus que "chicos", vous en déduiriez que le "populo" n'a plus sa place ici...
La mamie accoudée à son balcon n'a sûrement pas les moyens d'aller occuper un appartement dans l'immeuble d'à côté... Tout ce qui faisait la vie de ces quartiers populaires disparaît pour le profit d'investisseurs-prédateurs sans foi ni loi.

DSC00904

DSC00907

DSC00910

La cathédrale

DSC00912

DSC00913

Azulejos

DSC00918

Vestiges de l'ancien rempart

DSC00921

Autre fléau de l'industrie touristique, la ville est inondée de centaines de "Tuk-Tuk", ces scooters adaptés au transport des touristes.
"Inconnus il y a moins de 3 ans, des nuées de véhicules touristiques ont envahi la ville au point que même la mairie n’est actuellement pas capable de les dénombrer, à commencer par les Tuk-Tuks qui sillonnent par centaines les quartiers du centre à l’affût de leurs proies. D’autres, tels que les Segways, sont parfaitement inutiles dans une ville comme Lisbonne, tandis que les Go-cars cumulent toutes les tares imaginables." (http://lisboa-does-not-love.com/fr#solution)

DSC00921

Nous avons testé celui de Miguel...

DSC00923

...pour aller au point de vue de Gracia

DSC00924

Lisbonne a une tradition d'artistes tagueur dont es oeuvres sont visibles sur les murs de certins quartiers de la ville. Malheureusement, il n'y a pas que les artistes qui s'en donnent à coeur joie...

La suite ►►


Posté par Sitting Bull à 18:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Pouchergues, Clarabide et Caillauas


Faire découvrir les Pyrénées à un ami qui ne les connaît pas (ou si peu), c'est pas gagné! 430 km du Pays Basque au Pays Catalan! Vaste terrain de jeu qui s'offre à nous! D'autant que deux jours, c'est limite pour envisager une traversée!

Alors, allons au plus près et, de préférence, ailleurs qu'à Gavarnie ou Cauterets! Nous jetons notre dévolu sur le lac de Clarabide, au-dessus du lac de Pouchergues, derrière les Gourgs Blancs pour ceux qui connaissent les hauts espaces du fin fond de la vallée du Louron.

60 ans après

Deux amis de 60 ans!

DSC00633

Mon ami Jean-Jacques, Lorrain, pyrénéiste en devenir!

DSC00632

Au départ de Pont du Prat (1260m), à Tramezaygues, le sentier s'élève rapidement pour surplomber les gorges de Clarabide.

DSC00634

À 1690m apparaît le refuge de la Soula et les bâtiments de la SHEM (Société Hydroélectrique du Midi), desservis par deux téléphériques successifs qui les relient à l'usine hydroélectrique de Tramesaygues, au Pont du Prat.

DSC00636

Le bâtiment qui servait au logement du personnel a été tranformé en refuge de montagne.

DSC00635

Impeccable pour y pique-niquer!

DSC00637

À l'Est, direction le lac de Caillauas

DSC00638

Nous partons vers le Sud en direction du lac de Pouchergues et plus précisément de la cabane de Prat-Cazeneuve où nous envisageons de passer la nuit.

DSC00640

Devant nous, une partie des "3000" du Luchonnais

DSC00642

De ressaut en ressaut nous progressons sous un chaud soleil

DSC00643

Derrière nous, la vallée qui descend vers la Soula

DSC00645

Jean-Jacques s'initie aux joies de la grimpe!

DSC00647

Lac de Pouchergues et l'itinéraire que nous devrons effectuer le lendemain

DSC00648

La cabane de Prat-Cazeneuve (2045m)

10 matelas... Nous y arrivons vers 16h et grand bien nous en a pris car 1h plus tard la cabane est pleine! Et des randonneurs y plantent leurs tentes tout autour!
Je ne m'attendais pas à voir autant de monde à cet endroit. La plupart des randonneurs effectuent la "HRP" (Haute Route Pyrénéenne) que j'ai eu le plaisir de parcourir dans les deux sens (voir ICI). Pouchergues est un passage "obligé" pour accéder au lac du Portillon et au col inférieur de Littérole (ou en revenir!)

DSC00649

Le beau temps en montagne peut très vite changer en fin d'après-midi!

DSC00651

Quelques compagnons de cabane

DSC00652

Casse-croûte au sec

Après une nuit des plus sereine (zéro ronflement!) et un copieux p'tit déj, nous partons à l'assaut du lac de Clarabide. La journée s'annonce belle... et longue!

DSC00659

Le port d'Aigues Tortes et le Bachimania à sa droite (pic Schrader 3091m)

DSC00660

Reflet dans le lac de Pouchergues

D'abord longer le lac de Pouchergues sur sa rive droite par des éboulements rocheux, ensuite gravir une pente caillouteuse à souhait... à la vue de la montée, nul doute que la descente sera "hard"...

DSC00660

Et, après un dernier effort...

DSC00662

... Jean-Jacques laisse éclater sa joie!

DSC00667

Le lac de Clarabide et ses "icebergs"!

Du lac de Clarabide (en haut) au lac de Pouchergues (tout en bas!)

DSC00662

DSC00670

DSC00670

Elle ne roulera pas jusqu'au lac de Pouchergues!!

Pour le retour nous choisissons de faire une petite visite au lac de Caillauas, histoire de ne pas passer par le même itinéraire qu'à l'aller.

DSC00672

La descente, comme pressentie lors de la montée, s'avère pour le moins pas très confortable...

DSC00673

Cascades-déversoir du lac de Clarabide

DSC00674

Des cailloux partout!

DSC00676

DSC00677

le sentier, en balcon,...

DSC00678

... passe pile poil à l'aplomb de la Soula

DSC00680

Le lac de Caillauas, porte des "3000" du Luchonnais

DSC00682

De retour à la Soula, l'orage menace et, après cette longue journée, nos jambes réclament une pause. Nous décidons alors de passer la nuit au refuge. Nous rentrerons tranquillement dans le Gers demain...

DSC00685

DSC00688

Deux jours à "crapahuter" dans ce coin magnifique des Pyrénées. "Un beau cadeau" me confie Jean-Jacques.


 

Posté par Sitting Bull à 00:30 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

8 jours en Drôme provençale et Vercors


Jour 1 - Vedène / St Ferréol Trente Pas (86 km).

Cette année un élément fort du groupe est absent. Marcel n'est pas avec nous. Des soucis familiaux le retiennent dans sa Lorraine natale. Il est à parier que ses chants et ses sifflements nous manqueront chaque matin dans les sanitaires des campings que nous visiterons...

Jean-Jacques, lui, est bien là. Et c'est un trio qui se met en route ce mercredi 23 mai au départ de Vedène pour un périple en Drôme provençale et en Vercors.

P1000784 A5

Bon, OK, le slogan est déjà pris...

P1000784 A5

À l'instar de Sylvain Tesson, nous l'avons trouvé, notre chemin noir!

Nous traversons les vignobles des Côtes du Rhône par une météo clémente.

P1000786 A5

Arrêt pique-nique à l'étang de Bel Air

Au sortir de Mirabel aux Baronnies noud remontons le Rieu Sec pour contourner la Garde Grosse par la droite. Première difficulté de la balade. 300m de dénivelé agrémentés de quelques "rampaillons" sévères, histoire de tester cuisses et mollets et... VAE (Vélo à Assistance Électrique)!
Pour la première fois votre serviteur teste une randonnée cycliste en Vélo à Assistance Electrique. Les discussions vont bon train sur l'utilisation d'un tel matériel: vélo nucléaire? Mobylette?

P1000789

P1000790

 P1000792

Premières impressions à propos du VAE: il faut s'adapter à une autre façon de pédaler... Comme son nom l'indique, le moteur est une assistance au pédalage dans des situations qui l'exigent. Pour optimiser l'autonomie de la batterie il est conseillé de ne pas l'utiliser quand le profil de la route permet d'utiliser les 8 vitesses dont je dispose à la seule force des jambes. Dans les pentes, le grand pignon de la cassette a ses limites... Inévitablement je suis amené à utiliser l'assistance à partir d'un certain pourcentage (5/6%) et, dans ces conditions, il est clair que grimper devient bien confortable! 

P1000793 A5

P1000793 A5

En tout cas, le VAE ne protège pas de la pluie et c'est sous la flotte que nous arrivons au camping du Pilat à St Ferréol Trente Pas. La saison n'a pas commencé et le tenancier nous informe qu'il n'assure pas de restauration en soirée. Heureusement, nous avons le bonheur de rencontrer un propriétaire des plus aimables qui nous fera manger ce soir et qui nous loue un mobil-home pour la nuit... 

P1000795 A5

 P1000795 A5

L'installation au camping.

Jour 2 - St Ferréol / La Clastre (62 km) (près de Mirabel aux Baronnies)

2 cols au programme aujourd'hui. La météo semble nous être favorable.

P1000796

WP_20180524_09_50_10_Pro

WP_20180524_09_50_42_Pro

Et d'un!

P1000800

WP_20180524_11_10_14_Pro

P1000802

Et de deux!

P1000804

P1000805

Rencontre à St Nazaire le Désert

P1000808 A5

C'est où qu'on va?

P1000808 A5

Petit bonheur...

 P1000806

P1000807

La clémence du temps nous permet d'apprécier des paysages superbes et sauvages

P1000811

WP_20180524_17_50_59_Pro

P1000813

Destination du jour: La Clastre où Chantal et René, deux amis de "notre" René, laissent à notre disposition leur maison qu'ils ont temporairement abandonnée pour aller se dorer la pilule en Crête! Avec la clé nous découvrons le breuvage de bienvenue que j'appelle sobrement "citronnade" mais que d'aucuns baptiseraient anisade, voire pastis!... Belle occasion pour porter un toast à Chantal et René!

Jour 3 - La Clastre / Pont en Royans (80km)

Étape de transition avant d'attaquer les gorges de la Bourne qui nous mèneront, demain, à Villard de Lans. 

P1000815

P1000817

Pique-nique à Peyrus

P1000818 A5

 La Bourne à St Nazaire en Royans

Chaude journée! Est-ce la cause de cette impression bizarre où un faux plat montant de rien du tout m'oblige à utiliser l'assistance électrique? Jean-Jacques et René semblent eux aussi "scotchés" au bitume alors que le profil apparaît plat comme une limande. Encore un de ces mystères dû à des forces telluriques dont au sujet desquelles on ne sait pas grand chose mais qui sont les bienvenues pour expliquer l'inexpliquable!

P1000818 A5

 Au camping de Pont en Royans

P1000818 A5

Pont en Royans et ses maisons suspendues, preuve de l'ingéniosité des occupants des lieux pour faire leur place dans cette montagne où un étroit passage permet d'accéder au plateau du Vercors.

P1000818 A5

Promenade le long de la Bourne. Objectif: ravioles!


Jour 4 - Pont en Royans / Villard de Lans (26 km)

26 km, oui mais 26 km de montée! Les 5 premiers km se montent facilement sans l'assistance. Puis la pente s'accentue et, suivant le profil de la route, je ferai appel à la fée électricité... mes camarades monteront "tranquilou" en utilisant le jeu des triples plateaux et des pignons arrières. Il y a des moments où j'aurais bien envie d'être sur mon Lapierre... ceci dit, l'arivée à Villard se fait sans souffrance et c'est bien l'objet des VAE...

WP_20180526_09_32_21_Pro

P1000823

 WP_20180526_09_37_24_Pro

 WP_20180527_10_25_50_Pro

 Les gorges de la Bourne

La température a bien chuté par rapport à hier. La pluie menace à Villard. En soirée l'orage nous tourne autour. Les prévisions météo pour les jours à venir ne sont pas top...

P1000824

Le camping à Villard de Lans


Jour 5 - Villard de Lans / St Agnan (33 km)

P1000827

Le "p'tit déje" et en route!

Étape courte pour nous rendre chez notre premier "Warmshowers" du périple. Jean-Philippe nous attend à St Agnan, juste avant le col de Rousset qui nous attend le lendemain.

P1000828

P1000829

P1000830

Nous redescendons les gorges de la Bourne sur 7 km environ pour prendre la direction de La Chapelle en Vercors. Jean-Philippe nous dira avoir raté la route qui, au départ de Villard, passe sur le plateau du Vercors via le Bois Barbu et, par la même occasion, un panorama exceptionnel... encore fallait-il le savoir!
Après avoir démarré dans la brume, nous atteignons St Julien en Vercors sous un soleil qui laisse présager des orages possibles en fin de journée. 

P1000833 A5

Une petite route ombragée invite à longer la Vernaison, petite rivière qui passe à St Agnan. Pique-nique à l'ombre en compagnie d'un jeune et sympathique motard et d'un chien joueur... il fait lourd... le ciel est bien noir devant nous. Il est temps de remonter sur nos machines pour gagner le lieu dit "le Collet" pour trouver abri dans la maison de Jean-Philippe.

P1000834

WP_20180527_15_24_37_Pro

14h 30, les vélos à peine rentrés dans la grange, boum badaboum et mur de pluie! Timing nickel chrome!
Nous faisons connaissance avec Jean-Philippe et sa charmante épouse. Nous disposons d'une ancienne salle de bal pour installer nos sacs de couchage, de quoi prendre ses aises sans problème!

P1000836 A5

P1000836 A5

Après le départ de Madame pour Grenoble (où nos hôtes habitent une partie de l'année), repas partagé en compagnie du Secrétaire général de la Fédération Française de la Course d'Orientation (FFCO) en la personne de Jean-Philippe lui-même. Inutile de dire qu'il connaît le plateau du Vercors comme sa poche!


Jour 6 - St Agnan / Die (40 km)

Courte étape également avec l'ascension du col de Rousset. 450 m de dénivelé pour trouver l'entrée du tunnel, belle montée, régulière pour mes deux camarades. Bon test pour le VAE... je confirme, c'est "confort"!

P1000837 A5

Sans titre-Fusion-01

Arrivée au col de Rousset

La montée s'est effectuée avec une couverture nuageuse bienvenue pour de tels efforts. Le tunnel franchi, la brume se déchire et nous permet une vue saisissante sur les lacets qui vont nous emmener vers Die.

WP_20180528_09_17_56_Pro

WP_20180528_09_18_15_Pro

P1000841

P1000842

Dès la sortie du tunnel ce ne sera pratiquement que de la descente pour aller à Die. Polaire légère et coupe-vent de rigueur! Le fond de l'air est particulièrement frais, tirant sur le froid!

À Die nous attend Joël contacté lui aussi par "Warmshowers". Auparavant, petite halte au Syndicat d'Initiative où nous prenons les renseignements utiles à la visite de la ville.

Sans titre-Fusion-02

L'effet "Clairette" sans doute!

Avant de nous lancer dans la visite de la ville nous contactons Joël pour pouvoir déposer nos sacoches. Corinne, son épouse, nous conduit à leur "cabanon" de jardin où nous pourrons passer la nuit.

P1000843 A5

P1000843 A5

Le dit "cabanon" est situé à environ 2 km du centre bourg sur un terrain occupé par un magnifique potager que Corinne et Joël partagent et entretiennent avec deux autres amis.

P1000843 A5

Corinne sort de ses sacoches 3 canettes de bière atisanale en guise de bienvenue. Geste élégant qui permet d'ouvrir un appétit qui ne demande qu'à être satisfait...

P1000843 A5

... Aussi, nous vous recommandons sans détour le petit resto Bio à la commune libre de St Marcel, près du viaduc.

Enchantés par l'accueil et la gentillesse de nos hôtes, nous invitons ces derniers à partager notre repas du soir au cabanon. Autrement dit, nous les invitons chez eux!

WP_20180528_20_18_50_Pro

P1000846 A5

Corinne et Joël

Belle soirée, belle rencontre avec "ces deux là" qui s'en retourneront dans leur foyer sous une pluie battante! Rendez-vous est pris pour le petit déjeuner demain matin, chez eux, à Die.


Jour 7 - Die / Sahune (71 km)

 

P1000846

Les adieux

En route vers notre 3ème hébergement "Warmshowers"! Pour y parvenir nous allons traverser, aux dires de Corinne, des paysages de toute beauté.

P1000849

Nous longeons tout d'abord la Drôme dans la brume

P1000851

Rencontre insolite

P1000853

Sans titre-Fusion-01

À Luc en Diois nous quittons la vallée de la Drôme pour nous diriger vers le col de Prémol et La Motte Chalencon. Corinne n'a pas menti. Du col à la vallée de l'Oule puis la vallée de l'Eygues nous en prenons plein les yeux mais, tout comme dans la descente du col de Rousset, polaire et coupe-vent de rigueur!

P1000858

La Charce, au bord de l'Oule

P1000857

Le site du Serre de l’Âne: la falaise a enregistré en continu l'histoire de notre planète durant 5 millions d'années, ce qui représente un témoignage extraordinaire. Il marque l’articulation entre deux périodes géologiques : le Valanginien (-140 à -134 millions d'années) et le Hauterivien (-134 à -117 millions d’années).

P1000859

 La brume cède la place à une chaleur lourde...

P1000862

P1000865

P1000866 A5

En descendant l'Oule

P1000866 A5

Sahune, dans la vallée de l'Eygues, terminus de la journée. 

Attablés à la terrasse de l'unique estaminet, nous sommes apostrophés par un jeune gars: "Y'en aurait pas un parmi vous qui s'appelle Lionel?". Bingo! C'est Vincent, notre hébergeur du jour. "Bon, ça vous dit de venir voir les gypaètes dans les falaises? Je dois y rejoindre des copains. Apéro garanti à la cabane et pique-nique au retour à la maison! Vous en faites pas, j'ai tout prévu, je vous ai fait un quiche." Quelle entrée en matière! Et que oui, que ça nous dit de l'accompagner pour observer les vautours dans la montagne!

WP_20180529_19_36_32_Pro

P1000868

La cabane de l'association "Vautours en Baronnies"

 

Le 6 mai 2018, 2 jeunes Gypaètes barbus (appelés "casseurs d'os" dans nos Pyrénées) nés en captivité dans un centre d’élevage spécialisé, ont été déposés sur un nid artificiel aménagé pour l’occasion par l'association "Vautours en Baronnies". Ils font l’objet d’une surveillance permanente, jusqu’à leur envol. L'un d'eux a quitté le nid, l'autre ne devrait pas tarder. Vincent et ses potes le surveillent, le nourrissent et espèrent assister à son envol prochain. C'est dans le cadre de cette observation que nous nous retrouvons embarqués par Vincent à la cabane de l'association d'où nous pouvons observer le jeune gypaète à la jumelle ainsi que des vautours fauves et leurs nichoirs.
Curieusement, des éclairs zèbrent le ciel autour de nous, des grondements roulent aux quatre points cardinaux mais nous sommes épargnés sur ce bout de falaise où est implantée la cabane.

P1000868 A5

P1000875

P1000876 A5

Et tout ça finit devant un plat de pâtes!

Nous avons rajeuni de 30 ans au milieu de cette jeunesse pleine de vie. Bel esprit, belle ambiance sur fond de "Pink Floyd" (notre génération, quoi!). Nous n'avons ressenti aucune barrière des âges... nous étions eux, ils étaient nous... ça peut sembler bizarre la façon dont je le traduis, pourtant c'est bien l'esprit de nos trente ans que nous retrouvions dans cet appartement de Sahune. Vincent et ses potes, de jeunes gens très fréquentables! Et à fréquenter absolument!

Jean-Philippe, Corinne, Joël, Vincent et ses potes, que de belles rencontres et de beaux moments! Sans doute serons-nous amenés à ne jamais nous revoir, c'est pas grave... ces moments ont existés et c'est bien là l'essentiel. Un grand merci à eux tous.

Bien, il nous reste deux jours de flânerie vélocipédique dans le parc naturel des Baronnies. Les prévisions météo nous incitent à abréger notre périple et nous prenons la direction de Nyons pour, ensuite, plonger plein Sud sur Vedène, la ville de notre départ.
L'option prise est la bonne... nous rentrons sous la flotte! Il a plu toute la journée!
Le lendemain, de mon Gers presque natal, j'appelle René pour lui faire part de mon retour à la maison. "Nous avons pris la bonne option" me dit-il. "Je suis allongé sur le canapé, les Pink Floyd tournent en boucle sur ma chaîne et dehors... il tombe des cordes!".

CQFD...

Et, ma foi, je ne pouvais pas terminer ce récit sans cette petite fleur: 


 

Posté par Sitting Bull à 07:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

En pays cathare...

2016-08-06_17h43_50

Clic pour carte détaillée

Les Pieds Nickelés ont fait des petits...
Jean-Jacques et Michel se joignent au groupe canal-historique formé par René, Marcel et Lionel. Notre ménage à 3 y survivra-t-il?

IMG_1687

Jean-Jacques et Michel

Ce samedi 28 mai nous nous retrouvons au camping "Le Val de Cesse" de Mirepeisset, à une trentaine de Km à l'Ouest de Béziers, à deux pas du canal du Midi. Marcel et Jean-Jacques venus de leur Lorraine natale, René transfuge du Vaucluse, Michel l'Angevin et Lionel Gascon d'adoption. Belle brochette de régions françaises!
Accueil des plus chaleureux au camping. Des hommes et des femmes aussi charmants que prévenants... Si vous passez par là, n'hésitez pas!

IMG_1634

Installation au camping...

IMG_1634

IMG_1636

IMG_1636

IMG_1637

... et petit saut au Somail où la fête bat son plein!

Dimanche 29 mai

Aujourd'hui, petite mise en jambes alentour avant la "grande aventure". Nous prenons le chemin de halage du canal du Midi pour joindre l'oppidum d'Ensérune et le tunnel du Malpas. Après quelques Km nous quittons le chemin rendu boueux par la pluie de la nuit pour emprunter des itinéraires plus roulants.

IMG_1639

IMG_1641

IMG_1643

 Tellement mieux au sec!

IMG_1645

Pique-nique à Capestang... voilà-t-y pas qu'à la table d'à côté un visage ne m'est pas inconnu... bon sang! Mais c'est bien sûr! Robert! Le copain de Gisèle! Le Robert qui a construit son bateau dans son jardin cévenol pour l'acheminer et le mettre à l'eau sur le canal du Midi. Le Robert médiatisé par "Thalassa", "Des racines et des Ailes" et autre "Faut pas rêver". 12 reportages télé et des pages de magazines ont raconté l'épopée du "Cayrol", réplique exacte de la "Barque de Poste" qui transportait des passagers entre Toulouse et Agde.

Nous laissons Robert en acceptant de bon coeur de venir boire un verre de blanc sur son bateau à notre retour d'Ensérune.

Sans titre-Fusion-01

OK... vous voyez double!

IMG_1650

C'est ce qu'on découvre du haut de l'oppidum: l'étang de Montady, asséché au Moyen Âge dont l'ingénieux système d'irrigation nécessite une disposition des champs en étoile ce qui, au fil des saisons, offre une mosaïque changeante et colorée.

IMG_1650

Un coup d'oeil au tunnel du Malpas, curiosité du canal du Midi.

Retour à Capestang sur "Le Cayrol"!

IMG_1652

Le Cayrol

IMG_1656

IMG_1659

IMG_1661

 Belle rencontre avec Robert, homme passionnant, chaleureux, intarissable conteur d'anecdotes sur le canal du Midi.

IMG_1662

Tenue de soirée pour dîner au camping!

Au terme d'une boucle de 52 km nous regagnons le camping du Val de Cesse. La cuisine "aux petits oignons" de son chef clôture cette première journée riche en découvertes et en rencontres.

flèche 2

 

 


Posté par Sitting Bull à 18:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]


De Vielha à Luchon

Quelques jours devant nous pour aller "traîner" dans nos chères Pyrénées. Christian et moi optons pour un parcours commençant à l'Hospice de Vielha pour arriver à Luchon via le col de Mulleres, le col inférieur de Literole et les lacs du Portillon et d'Espingo.

Notre camarade Jean-Marc n'ayant pu se joindre à nous se propose gentiment pour nous amener à la sortie Sud du tunnel de Vielha, point de départ de notre périple.

2015-08-24_18h51_57

Mercredi 19 août 2015.

IMG_0644Face à nous, la vallée qui mène au col 1300m plus haut... pour aujourd'hui, l'accès au refuge non gardé de Molières suffira amplement.

IMG_0648La progression vers le refuge...

IMG_0656...est aisée

IMG_0656Ce qui se dessine au-delà du refuge nous laisse à penser que... demain est un autre jour!

IMG_0668Le refuge de Molières (2360 m)

IMG_0660Tout neuf! Avec matelas et couvertures!

IMG_0662Le lac en contre-bas du refuge

IMG_0670C'est-y pas le bonheur?

Nous serons 4 à dormir au refuge ce soir là. Un randonneur espagnol et Timo, un Allemand de Toulouse s'exprimant dans un français parfait.

Jeudi 20 août 2015.

IMG_0674Au matin, les dentelles du col sont promesses de difficultés à venir!

IMG_0674Timo nous accompagne

2015-08-24_19h23_44Le col (2930 m)... il suffit d'arriver quelque part dans le cercle rouge!

IMG_0675

IMG_0687Les vieilles ganaches savent se changer en jeunes cabris!

IMG_0679Les efforts sont largement récompensés! Le massif de la Maldeta avec l'Aneto s'offrent à nous... Vu ce qu'il reste du glacier, les générations futures risquent de ne découvrir qu'un désert minéral...

IMG_0682Un saut sur le tuc de Mulleres tout proche (3010 m) d'où on découvre...

IMG_0683... l'alignement des lacs à l'Est...

IMG_0686... le pic de Sauvegarde et le pic de la Mine encadrant le port de Venasque au NO

IMG_0691Puis c'est la longue descente vers l'hospice de Venasque.

IMG_0691Lac supérieur de l'Escaleta

IMG_0690Arrêt buvette!

IMG_0694Le Plan dels Aigualluts

IMG_0695Nous retrouvons l'Aneto

IMG_0699Trou du Toro (2020 m), là où les torrents disparaissent pour donner naissance à la Garonne dans le val d'Aran.

À la Besurta, extrémité SE de la piste carossable qui traverse la vallée de Venasque, une navette arrive à point nommé pour nous transporter jusqu'au parking de l'hospice de Venasque, point de départ pour accéder au vall de Remune. Nous économisons 1h 30 de marche pas très intéressante.

IMG_0702

IMG_0702En remontant le vall de remune à la recherche d'un endroit de bivouac

IMG_0702Dame marmotte nous indique...

IMG_0706... un gazon à 2210m avec salle de bain!

IMG_0707

IMG_0708Nouilles chinoises et soupe en poudre... Huummm...

IMG_0710Dodo sous la Forca de Remune quelques 730 m plus haut

Vendredi 21 août 2015

IMG_0713Au matin du 3ème jour le double sommet de la Forca de Remune est toujours là! Nous passerons son côté Sud au portal de Remune dans 2h / 2h 30 si tout va bien.

IMG_0714

IMG_0716En direction du portal de Remune

IMG_0716À gauche le Pico de Remune, à droite la Forca de Remune

IMG_0718

IMG_0718

IMG_0719Le large col est entre les deux pics... Après lo malh, un aute malh, un aute malh, un aute malh... La pointe de Literole, le pico Aroyo, le Perdiguero (3220 m), les Crabioules pointent leur nez au-dessus du col inférieur de Literole (2980 m) que nous sommes amenés à franchir également.

IMG_0721Le lac de Literole

IMG_0721Le névé du col ne pose pas de problème... par contre, la moraine (pour ne pas dire "la poussière"!) demande patience et attention. Les 50 derniers mètres sont interminables!

IMG_0721Un coup d'oeil en arrière vers le portal de remune

IMG_0722Le col franchi, c'est le retour en France et la descente sur le lac du Portillon

IMG_0724Le barrage et le refuge du Portillon

IMG_0729Pointe de Literole et Pico Royo

IMG_0725Pique-nique au refuge au cours duquel nous prenons la décision d'aller bivouquer au lac d'Espingo, 650 m plus bas.

IMG_0733Lacs de Saussat et d'Espingo. En passant par là, on pense inévitablement à Michel Maffrand et à Nadau:

IMG_0743Un p'tit coin d'paradis...

IMG_0742Après le bain...

IMG_0746... l'apéro!

IMG_0746Le refuge d'Espingo

IMG_0748

Samedi 22 août

IMG_0750Petit déjeuner au soleil levant et départ pour la dernière étape.

IMG_0754À 300 m du refuge nous rejoignons le GR 10 qui surplombe le lac pyrénéen en deux lettres des mots croisés

IMG_0755

IMG_0756La descente sur Super Bagnères ne présente aucune difficulté, sinon un regain d'attention sur certaines portions délicates du sentier entre le col de la Coume de Bourg et Super Bagnères.

IMG_0757Au col de la Coume de Bourg

 

IMG_0759Ciel chargé sur le Maupas

IMG_0758Super Bagnères

IMG_0759Arrivée à Super Bagnères 12h 25, dernier départ des oeufs pour Luchon, 12h 30... quel timing!

IMG_0761Nous évitons ainsi la fastidieuse descente du GR 10 (1000 m de dénivelées négative environ). Un bus nous amène à Montréjeau où Chanda et Devy se font un plaisir de nous récupérer.

Bilan: beau parcours qui flirte avec les 3000 du Luchonnais.

D'autres photos ICI

PUB amicale:

En parlant de 3000, je vous invite à consulter le blog de Ludo qui nous fait partager de belle manière sa dernière sortie sur les 3000 Ariégeois:

Enchainement de tous les 3000 Ariégeois à la journée

Trop fort ce Ludo! super 1


 

Posté par Sitting Bull à 08:22 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Via Rhôna 2015

Après la Loire en 2012 cette année, le Rhône.

Cette manie de vouloir descendre les fleuves! Remarquez, c'est moins dur que de les remonter! Encore que notre balade le long du Rhône aurait dû commencer par une grimpette de 900m de dénivelée... "aurait dû" car l'accès à la source du Rhône est fermé ce jeudi 28 mai, jour du départ de notre périple. De la neige avec risque d'avalanche nous a-t-on dit.

IMG_0287Toujours les mêmes,  Marcel, Lionel, René

 

SNV85094Départ de Vedène, aux portes d'Avignon, en fourgon Jumpy embarquant machines et bonhommes!

IMG_001311h de route pour atteindre Oberwald dans la partie haute du Valais suisse.

1ère nuit à l'hôtel Ahorni où nous laisserons le Jumpy avec l'acord des propriétaires.

IMG_0003Pia, notre charmante hôtesse de l'hôtel

IMG_0004Patates, lardons, crème fraîche... léger quoi!

Au matin, petit tour du village pour voir "de près" les fameux chalets suisses...

IMG_0012

IMG_0018

IMG_0019... et quelques drôles de vaches!

SNV84885
Le Rhône, de sa source à Gletsch (photos prises lors de notre retour fin juin)

IMG_0376Naissance du Rhône

SNV85173Premier pont sur le Rhône à Gletsch

C'est parti!

Jeudi 28 mai >>>>>


Posté par Sitting Bull à 23:14 - Commentaires [5] - Permalien [#]

Du canal au bassin

Et hop! C'est reparti!
René et Marcel sont venus me rejoindre à Castelnau pour une virée à vélo qui doit nous entraîner le long du canal des deux mers et sur les pistes cyclables des Landes.

Vendredi 19 septembre: Montech-Castelculier

Départ: Montech, au Sud de Montauban.

IMG_1279r

IMG_1281
Montech et sa "pente d'eau" qui remplace 5 écluses! (voir le principe ICI).

IMG_1283Une voie royale le long du canal

IMG_1285rLe pont canal de Moissac

IMG_1286r

IMG_1288Nous pique-niquons au bord du Tarn à Moissac. Pour m'y être arrêté un mois avant avec Claudine, "la Poule à Vélo", auberge-chambre d'hôte au bord du canal, juste avant Agen, est tout indiquée pour l'étape du jour.

IMG_1291Pas de bol! Hors saison, "la Poule à Vélo" n'est ouverte que le week-end!

IMG_1297Nous passerons donc la nuit un peu plus loin, à l'hôtel Akena de Castelculier. Bien nous en a pris car l'orage a éclaté cette nuit-là.

La suite ICI


Posté par Sitting Bull à 18:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Un samedi en vallée du Louron


L'été ayant enfin décidé à se manifester en septembre, nous profitons des annonces optimistes de la météo pour gagner ce vendredi soir le Centre de Montagne de Germ afin de profiter pleinement de la journée du samedi dans la montagne.

IMG_1233Le Centre de Montagne de Germ

Nous optons pour une balade jusqu'à la cabane d'Ourtiga, à 2h environ en suivant le GR 10 qui mène aux granges d'Astau.

Lacs de NèreClic pour détails du parcours

IMG_1235Le sentier surplombe la vallée du Louron et le lac de Loudenvielle.

IMG_1238 Aconit napel

IMG_1242Progression vers l'Est

IMG_1243Derrière nous, au NO, l'Arbizon

IMG_1244

IMG_1245

IMG_1248Sur le GR 10

IMG_1249

IMG_12501h 40 de marche et nous arrivons à la cabane d'Ourtiga. Après avoir consulté la carte nous décidons de poursuivre vers le courret d'Esquierry sur le GR10 plutôt que de nous aventurer dans les estives de la montagne des Pichadères. Nous ferons le point à l'intersection du GR 10 et du sentier qui mène aux lacs de Nère.

IMG_1254

IMG_1255

IMG_1256Vu de la cabane, l'accès au courret d'Esquierry semblait bien raide. Claudine confirme! C'est une véritable muraille que nous devons gravir! On s'élève rapidement, pas forcément dans les meilleures conditions de "balade cool"...

IMG_1257

IMG_1258L'accès aux lacs de Nère est en vue. Le pique-nique s'impose.

IMG_1260Tandis que Claudine s'adonne à une sieste bien méritée, je prends la direction des lacs. Il me faut passer un verrou quelque peu délicat (mais pas dangereux!) avec l'aide des mains.

IMG_1261L'eau ne manque pas! 

IMG_1262Au-dessus du passage "délicat"

IMG_1268Le lac inférieur de Nère

IMG_1266Le lac supérieur dominé par le pic de Hourgade (compter 1h 45 pour y accéder)

Nouveau panorama1Panorama au-dessus du lac

IMG_1274Le retour se fera par le même chemin. En fin d'après-midi, les cumulus qui envahissent le ciel annoncent les orages du lendemain... mais, demain est un autre jour!

IMG_1275


 

Posté par Sitting Bull à 12:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Escapade le long

du canal des 2 mers

Jeudi 21 août

 

IMG_1139Lionel et Claudine

C'est parti!
3 jours à pédaler le long du canal des deux mers au départ de Moissac, en direction de Castets en Dorthe.
3 jours de beau temps qu'elle nous promet la météo...

IMG_1142Allez! C'est pas une affaire!

Cette première journée est consacrée à la "mise en jambe" et à la "mise en selle", histoire de préparer cuisses, mollets et fessiers aux contraintes imposées par le vélo. Une trentaine de bornes pour arriver à "la poule à vélo" suffiront pour appréhender le reste du parcours.

IMG_1143La piste cyclable est confortable à rouler. Contrairement à la Garonne dont nous apercevons le flot impétueux qui court vers l'océan, le canal traverse la campagne lot et garonnaise avec nonchalance... nous adaptons notre allure à la langueur de celui-ci.

IMG_1145Pique-nique à l'ombre des tours de refroidissement de la centrale de Golfech...

IMG_1146Première journée agréable sous un ciel changeant

IMG_1158L'auberge de "la poule à vélo" où nous avons réservé une chambre d'hôte... Établissement à recommander! Accueil sympa et bouffe du même métal!

IMG_1163

IMG_1157Tandis que Claudine sort son carnet à aquarelle, je remonte en selle pour me faire une petite côte...

IMG_1150

IMG_1154Et, ma foi, de là haut, la vue sur la vallée de la Garonne ne manque pas d'allure si on veut bien oublier le Fukushima local...

IMG_1159Le repas du soir englouti...

IMG_1161... étudions le parcours du lendemain!

Vendredi 22 août

Je sais pas si la poule va sortir son vélo, toujours est-il que les nôtres piaffent d'impatience!

IMG_11693 coups de pédale et nous sommes à Agen

IMG_1171Le pont canal...

IMG_1173... sur la Garonne

IMG_1180Des hectars de fraisiers, de kiwis, de pommes, de prunes... derrière cette vitrine agricole, des centaines de travailleurs détachés polonais, roumains, espagnols, portugais...

IMG_1183et du tabac!

 

IMG_1184Nous nous arrêtons pour pique-niquer à l'écluse de Larderet. Les premières gouttes arriveront au fromage et une belle pluie bien drue suivra.

IMG_1184

IMG_1186Vite, aux abris sous les arbres!

Trop, c'est trop! Nous repérons, de l'autre côté du canal, un auvent qui pourrait s'avérer un abri dans l'attente d'une acalmie. Manifestement cet auvent appartient à la maison attenante. Nous nous y réfugions jusqu'à ce qu'un énergumène nous intime de déguerpir... "non mais, si j'allais dans votre jardin, moi, hein?" Le remerciant de son amabilité et de sa gentillesse, nous enfourchons nos montures sous une pluie battante afin de ne pas froisser outre mesure l'agressif occupant des lieux.

IMG_1188

IMG_1192La pluie nous empêchera de sortir l'appareil photo. Pas d'images donc de Port Sainte Marie et de Port Buzet où j'étais déjà passé avec René et Marcel pour une balade dans les vallées de la Dordogne et du Lot (voir ICI)

IMG_1194

IMG_1198Chambre d'hôte du "bout de la côte" à Lagruère. Les propriétaires, artistes tous deux, ont garni cette grande maison de caractère d'objets insolites qui lui donnent un cachet "caverne d'Ali Baba" des plus réussi. L'accueil est chaleureux ainsi que le confit de canard!
Un très beau jardin fleuri permet la rêverie après une bonne journée de pédalage... par beau temps, cela va sans dire!

Samedi 23 août

Dernière journée de l'escapade.
Le copieux petit déjeuner doit nous propulser rapidement vers Castets en Dorthe... sauf que... la roue arrière du vélo de Claudine est à plat! Et comble de malchance, sa chambre à air de rechange n'est pas compatible avec ses pneus! Alors, réparation.

IMG_1199
IMG_1202Aïe! Quelques Km après Lagruère, le pneu de nouveau à plat! Re-réparer... Que croyez-vous qu'il arriva quelques Km plus loin?... exact! La chambre serait-elle fichue? D'aimables VTTistes se proposent de m'amener au D4 local pour faire l'acquisition d'une chambre neuve. Ce qui nous réconcilie avec le genre humain (cf. l'attitude déplaisante de "l'énergumène" de la veille!).

IMG_1203Nous arrivons sans encombre à la citadelle de Meilhan, haut lieu de la guerre de Cent Ans et point de vue exceptionnel sur la vallée de la Garonne. Après une visite du village et de sa boulangerie, le pique-nique s'impose.

IMG_1203La Garonne et le canal vus de Meilhan

IMG_1204Meilhan,  concentré de châteux forts

IMG_1206Il faudra une 4ème crevaison pour comprendre que le mal venait d'un mince fil métallique issu de l'armature du pneu, suffisant pour transpercer la chambre à air... Une rustine sur la chambre + une rustine à l'intérieur du pneu suffiront pout tenir à distance le dard mortel.

IMG_1206

IMG_1206Au port de Fontet, le mécano se remonte le moral!

IMG_1207

IMG_1209Castets en Dorthe, le bout du canal

IMG_1211La première écluse du canal, là où les bateaux quittent le lit de la Garonne pour naviguer sur le canal des deux mers.

IMG_1215

IMG_1217Langon par la véloroute. Direction la gare pour rentrer à Moissac par le train.

Claudine: "Un petit bijou de canal trop méconnu qui n'a rien à envier au célère canal du Midi.
Ouvert sur des paysages variés, imprégné d'une harmonie de reflets, de lumières et de couleurs, rythmé de coquettes écluses et de bases nautiques où l'on peut boire un petit coup de Buzet sans effort, en roue libre!"


Posté par Sitting Bull à 22:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

De Gavarnie

à Etsaut


Avant propos:

"La météo, pour les adultes, ça remplace les histoires qu'on leur racontait lorsqu'ils étaient enfants" (Tanka Waki Ya)

Vendredi 1er août.

Gavarnie / Cabane des Soldats (D+ 550)

Gavarnie-SoldatsClic sur la carte pour + de détails

 

IMG_5989La grande cascade

 

IMG_5988Ciel tourmenté dans le cirque

Jean-Luc et votre serviteur sont partis de Gavarnie ce jour pour un périple pyrénéen qui devrait les mener... on verra!
Après une collation avalée vite fait à 14h sous le porche de l'église Notre-Dame du Bon Port à l'abri de la pluie, nous décidons, vu les prévisions météo, de joindre la cabane des Soldats sur le chemin du col de Boucharo et d'y passer la nuit pour nous protéger des orages.

IMG_5990Jean-Luc

IMG_5992La cabane des Soldats

IMG_5995Home, sweet home!

Tout de même mieux que sous la tente, pas vrai?

À noter l'arrivée à 20h d'un couple qui n'a rien trouvé de mieux que de planter la tente dans la cabane!.. si si...

Samedi 2 août 


Posté par Sitting Bull à 07:19 - Commentaires [4] - Permalien [#]

Retour du Caroux

Un bref compte-rendu de mon retour "Saint Jean de Minervois - Castelnau Barbarens".

IMGP2429


Lundi 9 juin-Saint Jean de Minervois / Lagrasse 63 Km

Après avoir laissé mes potes de l'ARAD (voir ICI) entre les mains de Nicole et John Bojanowsky, producteurs de vin bio à Saint Jean de Minervois, j'ai sorti le vélo du Jumpy et me voilà parti plein Sud avec l'intention d'aller planter ma tente au camping de Villerouge la Crémade, entre Lézignan Corbières et Lagrasse.
Le camping se situe au sommet de la seule vraie côte de la journée (il en fallait bien une!). Nobody... pas âme qui vive sous les pins... je fais le tour du propriétaire pour constater qu'il n'existe aucun emplacement quelque peu "enherbé" pour planter ma tente. Que du gravier à vous "flinguer" le tapis de sol le plus robuste! Soit, puisqu'il en est ainsi, direction Lagrasse!
Lagrasse, chouette village où ont lieu chaque année depuis 1995 "Les Banquets du livre", manifestations culturelles, au printemps, à l’été et à la Toussaint de rencontres philosophiques et littéraires.

IMG_1011
Lagrasse

IMG_1012
Au camping de Lagrasse sans René et Marcel...


Mardi 10 juin-Lagrasse / Puivert 80 Km

Pas de bistrot ouvert à Lagrasse pour un petit déje avant de partir. Tant pis, je verrai sur la route...
C'est tout vu! Ce sera une journée sans petit déje! Plutôt que de poursuivre vers Villerouge Termenès, j'opte pour la direction de Durfort où je croyais n'être jamais allé. Erreur! En apercevant le château après une dizaine de bornes tout en montée (!), sa silhouette ne m'est pas inconnue. Vérification faite, j'ai traîné mes guêtres dans le secteur lors d'une randonnée pédestre en 2010 avec mes camarades MUL.
La balade n'en perd pas son charme pour autant et je rejoins l'itinéraire principal au Pont d'Orbieu par les gorges du même nom. 

IMG_1015
Le château de Durfort

IMG_1017
Fontaine à Montjoi, avant les gorges de l'Orbieu

IMG_1018
Ouaip!... 11

IMG_1019
En basculant du col du Paradis

Belle descente sur Arques où je trouverai encore ouverte l'épicerie, boulangerie, tabac, boucherie, quincaillerie etc... Il est midi, le pique-nique sur la place ombragée d'Arques s'impose!
Ma deuxième étape était le camping d'Espéraza. Manifestement, c'est un peu tôt pour arrêter de pédaler en début d'aprè-midi. J'opte pour une étape à Puivert, village natal de Dédée, haut lieu de l'histoire cathare où fut tourné "La passion Béatrice", film magnifique de Bertrand Tavernier avec le regretté Bernard-Pierre Donnadieu.
Et, à Puivert, il y a le gîte d'étape des Marionnettes où les camarades de l'ARAD ont passé un séjour de Pentecôte d'enfer l'an dernier. Bonne raison pour aller faire la connaissance de Françoise et Michel, les heureux gérants des lieux.

IMG_1021
Sur la route de Couiza, le château de Coustaussa

IMG_1023

Un compagnon de route dans la campagne ariégeoise!

IMG_1030
Col des Tougnets, accès à Puivert

IMG_1033
Le château de Puivert

Soirée sympathique en compagnie de randonneurs qui "font" le Sentier Cathare dont Michel m'apprend qu'il est dorénavant répertorié en GR.

IMG_1034

Mercredi 11 juin-Puivert / Saint Sulpice sur Lèze 104 Km

Nuit réparatrice pour les cuisses et les mollets après les "grimpettes" de la veille.
Aujourd'hui, Pamiers et son camping me semblent bien proches pour y faire une halte. Une recherche approfondie d'hébergement dans la vallée de la Lèze me semble plus appropriée.

IMG_1041

Sur la voie verte entre Chalabre et Mirepoix

IMG_1044

IMG_1045
La place de Mirepoix

Mirepoix-Pamiers. Prendre la petite route rive droite de l'Hers pour éviter la route à grande circulation. Ai rencontré et croisé plusieurs cyclotouristes sur cette route. Arrivée à Pamiers pour midi et le casse-croûte! 

IMG_1048

Pamiers

IMG_1050
Cadeau de bord de route

Après-midi qui n'en finit pas à descendre la vallée de la Lèze sous un soleil de plomb. Les paysages des Corbières cèdent la place à de longues portions de lignes droites monotones. Éviter la route "infernale" Toulouse-Foix en empruntant la départementale rive droite. Pas de camping en vue. Saint Sulpice sur Lèze, le camping a fermé l'an passé! Un hôtel, une piaule et basta! 100 bornes dans les pattes, ça suffit pour aujourd'hui!


Jeudi 12 juin-Saint Sulpice sur Lèze  Castelnau Barbarens 62 Km

Dernière étape. Connue pour être passé par ces routes à d'autres occasions.
Les petites routes gersoises et leurs "rampaillons" n'ont plus de secret pour moi et je sais comment les appréhender... cool...

IMG_1051

La Garonne à Capens

IMG_1052

Paysage gersois (Monblanc)

300 bornes pour m'en revenir du Minervois par les Corbières. Le retour par le canal du Midi aurait été plus "tranquille" mais, peut-être, un peu plus monotone. D'autant que mes deux compères habituels n'étaient pas là pour agrémenter le voyage de leur bonne humeur et de leurs facéties.
À postériori, je regrette de ne pas être descendu plus au Sud après Lagrasse vers le Fenouillède et ses châteaux légendaires: Peyrepertuse et Quéribus. D'aucuns me diront: "Mais tu y es allé à dix reprises au moins!". Ce à quoi je rétorque: "Quand on aime, on compte pas!".

IMG_0293
Castelnau Barbarens

Message personnel: René, Marcel, on s'en fait une en septembre!!!


 

Posté par Sitting Bull à 15:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 octobre 2018

O último dia


Tout a une fin... 6 jours à Lisbonne, il est temps de reprendre l'avion pour Toulouse. Nous consacrons ce dernier jour à une ultime longue promenade dans les rues de Lisbonne à la recherche de quelques "babioles" à ramener pour nos proches.

DSC00892

DSC00919

DSC01051

DSC01059

DSC01086

Adeus Lisboa... nous avons passé de bons moments à parcourir en tous sens tes ruelles encore sauvegardées, tes places où la vie du peuple lisboète palpite encore...
C'est avec plaisir que nous reviendrons savourer tes pastéis de nata sur la terrasse ombragée du petit café de Beato.

1ère page ►►


 

Posté par Sitting Bull à 17:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

CASCAIS


Avant dernière journée. Nous prenons le train, direction Cascais qui était un village de pêcheurs d'une importance mineure jusqu'à ce que le roi Louis 1er choisise cet endroit pour en faire son lieu de villégiature estivale.

DSC01034

La promenade de bord de mer permet de découvrir des villas somptueuses

DSC01038

L'océan

DSC01038

DSC01048

"House of Wonders"... un lieu aux consonnances pas très portugaises... Pourtant c'est un super petit resto végétarien que nous avons découvert (nous vous le recommandons) et apprécié à Cascais.

Retour à Lisbonne.

Comme à chaque retour de balade hors Lisbonne, nous en profitons pour découvrir d'autres ruelles, d'autres placettes et, curieusement, nos pas nous amènent presque systématiquement au Belvédère de São Pedro de Alcântara, vous savez, là où la sangria blanche...

La suite ►►


 

 

Posté par Sitting Bull à 14:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

LE TAGE


DSC01011

« Un paquebot pollue autant qu’un million de voitures, en termes d’émissions de particules fines et de dioxyde d’azote »

Au pied de l'Alfama, vieux quartier thypique de Lisbonne, la ville a aménagé un quai destiné à recevoir ces mastodontes qui parcourent les mers du monde à raison d'une consommation de 100 à 150 tonnes de mauvais fioul par jour! "Reporterre" nous apprend que d’ici à 2024, la flotte mondiale de paquebots géants devrait à 80 unités environ.

DSC01012

Des grues partout... rénovation des immeubles des quartiers populaires en appartements de luxe...

DSC01014

DSC01014

DSC01014

Le pont Salazar est renommé pont du 25-Avril après la "révolution des Oeillets"

Cacilhas, rive Sud du Tage, visite d'une frégate-musée ayant fait la route des Indes au XIXème siècle.

DSC01017

DSC01019

DSC01022

DSC01023

Le soir à Lisbonne

DSC00927

DSC01002

DSC01004

 Le long de la promenade sur la rive Nord du Tage, Lisboètes et touristes profitent de la douceur du soir.

La suite ►►


 

Posté par Sitting Bull à 09:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

ÓBIDOS


Au 3ème jour nous prenons le métro jusqu'à la gare routière de Campo Grande où nous attend un bus pour le village fortifié d'Óbidos. Bon, des Óbidos, on a les mêmes chez nous. Entre Carcassonne, Villefranche de Conflent, Rocamadour et autres La Couvertoirade, le dépaysement n'est pas si brutal! Je veux dire par là qu'on retrouve les mêmes "marchands du Temple" qui entassent bibelots et souvenirs dans des boutiques qui, elles-mêmes, s'entassent le long des artères principales... Abstraction faite de ces similitudes qu'on retrouve systématiquement dans les lieux fréquentés par le tourisme, Óbidos mérite qu'on s'y arrête.

Obidos_April_2009-4b

Óbidos par Alvesgaspar

DSC00969

DSC00970

DSC00974

DSC00977

DSC00978

DSC00981

DSC00982

DSC00993

Le pilori

DSC00983

DSC00986

DSC00987

Aqueduc Obidos

L'aqueduc (photo ObidosPortugalGuide)


En savoir plus : https://www.1jour1actu.com/culture/le-graffiti-a-son-musee-a-lisbonne/
Les promeneurs et habitants peuvent donc voir les tags des artistes un peu partout

En savoir plus : https://www.1jour1actu.com/culture/le-graffiti-a-son-musee-a-lisbonne/
Les promeneurs et habitants peuvent donc voir les tags des artistes un peu partout

En savoir plus : https://www.1jour1actu.com/culture/le-graffiti-a-son-musee-a-lisbonne/
Les promeneurs et habitants peuvent donc voir les tags des artistes un peu partout

En savoir plus : https://www.1jour1actu.com/culture/le-graffiti-a-son-musee-a-lisbonne/

Des km de remparts en parfait état de conservation. Des bleus, des jaunes et du blanc dans les ruelles rehaussées par le rose, le rouge fushia  et les verts des arbres et des fleurs. De quoi passer la journée à déambuler depuis la porte de la ville jusqu'au château en passant par les remparts, le pilori et l'égise Ste Marie. Sans oublier d'aller jeter un coup d'oeil à l'aqueduc en pierre parfaitement conservé.

Retour à Lisbonne par le même chemin qu'à l'aller. Le métro nous laisse à Rossio d'où nous grimpons au belvédère de São Pedro de Alcântara pour déguster une délicieuse sangria blanche bien méritée...

DSC01030

Belvédère de São Pedro de Alcântara

La suite ►► 


 

Posté par Sitting Bull à 09:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le château St George


DSC01001

Promenade digestive à la découverte de ruelles et de placettes au hasard de nos déambulations avec un objectif: le château St George.

DSC00948

DSC00955

DSC00956

L'enceinte du château est propice à la flânerie tout le long de ses chemins et jardins ombragés.

DSC00949

DSC00946

La mer de paille

DSC00952

DSC00959

Tout au fond, le pont Vasco de Gama

DSC00960

Situé sur la plus haute colline de Lisbonne, il offre un panorama exceptionnel sur la ville

La suite ►►


 

Posté par Sitting Bull à 09:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

BELEM


DSC00933

Belem, incontournable visite pour qui va à Lisbonne! La célèbre tour, sentinelle à l'embouchure du Tage. Elle est bien là, à prendre la pose pour les APN japonais et pour le mien pardi!

DSC00936

DSC00940

D'aucuns disent que la tour se trouvait au milieu du Tage avant le tremblement de terre de 1755... ce dernier aurait détourné le cours du fleuve, rapprochant la tour de sa rive Nord... et tout ça sans séquelles pour l'édifice? Un tremblement de terre sélectif quoi!

DSC00929

DSC00930

Le monastère des Hiéronymites

Le monastère des Hiéronymites (ordre de St Jérôme) est untémoignage monumental de la richesse des découvertes portugaises à travers le monde. Lui aussi est un rescapé du tremblement de terre de 1755.

Retour à Lisbonne par le tram avec un arrêt au fameux mercado da Ribeira grouillant de touristes. Nous préférons nous enfoncer dans le quartier de Bairro Alto à la recherche d'une "gargotte" locale que nous finissons par trouver!

La suite ►►


 

Posté par Sitting Bull à 09:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 août 2017

Jour 22 - Stenay / Neufchef


Dernier jour de notre périple. Nous abandonnons la vallée de la Meuse pour mettre le cap sur Neufchef et la Moselle.

20170612_080944

DSCN0651

DSCN0660

DSCN0663

Paysages de campagne

P1000672

 P1000673

Sur notre route nous croisons à nouveau dame cigogne aux petits soins pour ses cigognaux.

P1000693

P1000694

Pause avant Landres où Jean-Jacques, ayant retrouvé son entrain, vient à notre rencontre avec le pique-nique.

P1000696

P1000697

P1000695

Et quel pique-nique!

Le retour jusqu'à Neufchef se fera "léger", Jean-Jacques ayant chargé nos sacoches dans sa voiture.
Rendez-vous est pris chez Marcel pour fêter comme il se doit la fin de notre périple.

Page d'accueil


Posté par Sitting Bull à 22:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Jour 21 - Montcy Notre Dame / Stenay


Nous suivons la piste cyclable jusqu'après Sedan. Alors reviennent les petites routes qui longent le fleuve au gré des coteaux qui le bordent.

P1000674

P1000676

P1000677

P1000680

P1000677

Pique-nique à Mouzon

Entre Mouzon et Stenay les côtes alternent avec ... les côtes! Le soleil est de nouveau là et nous met à la peine mais on en a vu d'autres!

P1000685

P1000686

La récompense à Stenay!

P1000694

Le port de Stenay

P1000695

Pas de camping à Stenay... nous avons obtenu un passe-droit pour planter les tentes à l'accueil des camping-cars mais chuuttt...

Jour 22

Page d'accueil


Posté par Sitting Bull à 22:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]